La mairie de la commune urbaine de Labé a porté plainte à la compagnie de la gendarmerie territoriale contre le président de l’association des jeunes commerçants pour le développement de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cherif Haïdara (à ne pas confondre avec celui du Goha) est poursuivi par les autorités communales de Labé pour avoir donné à nos confrères de la Radio Espace Foutah, son point de vue sur l’opération de déguerpissement du centre ville déclenchée en début de semaine par la délégation spéciale de la commune urbaine de Labé.

« C’est une bonne initiative. Mais, à mon avis, la commune devait attendre la fin du mois de Ramadan pour déclencher cette campagne. Car, c’est pendant ce mois de carême que les gens se débrouillent. Les autorités communales ne devaient pas choisir ce moment pour embêter les banas-banas » a-t-il déclaré, avant-hier, jeudi 8 juin 2017, dans l’émission Haalen Fop (Disons tout), copie certifiée conforme DES GRANDES GUEULES sur les antennes de la radio Espace Foutah.

En le disant, le président de l’association des jeunes commerçants pour le développement de Labé, Chérif Haïdara, était sans doute loin d’imaginer qu’une telle opinion exprimée sur la place publique constitue un crime de lèse-majesté au temps de cette délégation spéciale de la commune urbaine de Labé, dirigée par le doyen Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, secrétaire fédéral de l’UFDG (Union des Forces ‘’Démocratiques’’ de Guinée), principal parti de l’opposition dite ‘’Républicaine’’ en Guinée.

L’accusé qui s’est présenté dans la matinée de ce samedi, 10 juin 2017, à la compagnie de la gendarmerie territoriale de Labé a été autorisé de rentrer à la maison, en attendant le retour du ‘’Commandant’’, alors absent des lieux.

C’est évidemment une affaire qui pourrait porter atteinte à l’image du principal parti de l’opposition guinéenne. Les adversaires de l’UFDG commencent déjà à l’utiliser pour véhiculer des messages inamicaux du genre : « voici ce qui vous attend si Cellou Dalein Diallo devient un jour président de la Guinée, vous n’aurez pas autant de liberté que sous le magistère du professeur Alpha Condé… ».

A suivre !

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin