Grève de soutien aux populations de WomeyLes grévistes de la faim viennent de mettre fin à  leur mouvement cet après-midi au palais du peuple à Conakry. Selon le Dr. Faya Milimono, la sous-préfecture a été démilitarisée. Des appels téléphoniques ont permis aux grévistes de savoir que les militaires qui avaient envahi la zone se sont retirés.

Cette sous préfecture située à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville de N’zérékoré (région administrative de la Guinée Forestière) est devenue tristement célèbre depuis le massacre d’une dizaine de responsables locaux, médecins, religieux et journalistes dans le cadre d’une sensibilisation sur la maladie à virus Ebola, le 16 septembre de cette année.

Persécutés par des militaires à la recherche des coupables de ce massacre, tous les habitants ont fui leurs villages, s’exposant ainsi à tous les dangers de la brousse. Préoccupés par cette situation, des ressortissants de la région, des acteurs de la société civile, des leaders et responsables politiques ont organisé une grève de la faim depuis lundi et qui devait finir demain, jeudi 13 novembre 2014, si la bonne nouvelle n’était pas annoncée ce mercredi.

Aujourd’hui, le comité de crise plaide pour une aide des âmes sensibles et des bonnes volontés pour secourir ces villageois qui ont tout perdu pendant ces temps « d’occupation » militaires de leurs villages.

NB : Un numéro de téléphone est rendu public par le comité de crise sur Womey pour tous ceux qui voudront apporter de l’aide ; c’est le 622915695

De retour du palais du peuple, F. Yacine Sylla pour Guineematin.com

Guineematin.com vous propose ci-dessous quelques images de cet après-midi :

Commentaires