Abdourahmane Bakayoko, les Démocrates GuinéensDans une lettre ouverte publiée ce dimanche 9 novembre, dont Guineematin.com a obtenu copie, Abdourahmane BAKAYOKO explique ses conditions de détention à la maison centrale de Labé.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous et sans commentaire la lettre ouverte du désormais leader politique en prison à Labé :

Pour avoir dénoncé un fait réel que le monde entier connait, pour avoir critiqué la politique de Cellou Dalein DIALLO et Alpha Condé qui a coûté la vie à plus de 100 jeunes et enfants manifestants de 2010 à 2013, les Hommes de Cellou Dalein DIALLO tentent de me tuer, cassent, pillent et brûlent ma voiture ; les Hommes d’Alpha Condé me mettent en prison comme si mes propos étaient plus graves que la tuerie de plus de 100 Guinéens en 3 ans et pendant le mandat de celui qui se dit « Premier Président démocratiquement élu… »

On me met en prison dans des conditions hautement inhumaines. Nous sommes 17 détenus dans une cellule d’environ 30 mètres carrés, très sale qui ressemble à un dépotoir d’ordures.

Nous dormons à même le sol exposés à toutes sortes de maladies et un seul détenu malade peut contaminer tous les autres.

Même l’air atmosphérique entre peu ou pas dans notre cellule. Seul un très petit morceau de tôle claire de quelques centimètres carrés au toit laisse entrer une toute petite lumière du jour dans notre cellule.

De 18 h à 8 h du matin, il n’existe aucune possibilité pour nous d’aller aux toilettes.

Après avoir expliqué que les cellules sont très sales, il ne me semble pas nécessaire de dire que les toilettes sont plus que sales.

Labé, le 9 novembre 2014
Abdourahmane BAKAYOKO
Président des Démocrates Guinéens

Ci-dessous, la copie du manuscrit de Bakayoko Abdourahmane

Lettre de Bakayoko Abdourahmane sur les condition carcérales, détentions, maison centrale de Labé

Commentaires