Bakayoko Abdourahmane, opposant, Guinée, Conakry« Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé dirigent des partis à base ethniques et régionalistes. Ils risquent de créer la guerre civile dans notre pays en manipulant chacun son ethnie et sa région… », c’est à peu près la charpente du discours du jeune opposant qui avait été invité dans une émission de la radio GPG Fm Fouta, à Labé, dans la matinée du 6 novembre 2014.

L’émission avait déchaîné tellement des passions que la radio a demandé au jeune leader politique de revenir quelques heures après pour débattre avec des responsables locaux des deux partis qu’il avait attaqué.

Sans doute ignorant l’issue de ce débat, Abdourahmane Bakayoko sortira de l’hôtel avec des arguments sur lesquels il comptait pouvoir convaincre Labé que le duel Cellou Dalein-Alpha Condé ne profite pas aux Guinéens. Erreur !

À l’absence du représentant du RPG, le débat se fera avec un responsable local de l’UFDG qui sans doute tenait à faire regretter à son co-débatteur sa sortie jugée provocatrice. C’était sans imaginer la stratégie de communication de Bakayoko qui refusait de regarder son vis à vis, mais de retourner contre Cellou Dalein (qu’il a pris pour son égal) toutes les attaques du militant qu’il avait en face !

Résultat, son véhicule 4×4 sera caillassé et incendié et lui-même ne sortira de la radio qu’avec un important dispositif sécuritaire. Et, au moment où il voulait remercier ses « gentils » sauveurs, Abdourahmane Bakoyo a appris qu’il devait dormir sur place et plus  tard qu’il doit répondre des offenses contre le Chef de l’État. On connaît la suite !

Bref, c’est cet-après midi, quelques jours après avoir épuisé sa peine, que le jeune opposant a été convoyé à la cour d’appel pour être libéré. « Tout n’aura pris qu’une dizaine de minutes. Après la présentation de l’accusé et la lecture du prononcé du jugement du TPI de Labé rendu à Mamou, le juge, Ibrahima Sory Diallo, l’a informé qu’il a purgé toute sa peine et qu’il est désormais libre », a rapporté Abdoulaye Oumou, un reporter de Guineematin.com qui raccompagne actuellement Bakayoko à la Maison Centrale pour récupérer ses objets pour enfin rentrer à la maison.

Nouhou Baldé

 

Facebook Comments

Guineematin