François Hollande et Alpha CondéGuineematin.com a reçu copie de la déclaration d’un mouvement citoyen, dit « Mouvement  pour le combat citoyen », qui souhaite se faire entendre à la faveur de la visite attendu du président français, François Hollande.

Déclaration du Mouvement pour le combat citoyen

Le  mouvement pour le combat citoyen souhaite la bienvenue au président de la République française M. François Hollande.

La France  accompagne la Guinée à son développement socio-politique et économique  à travers les  coopérations  bi et multilatérales.

Le mouvement pour le combat citoyen  reconnait et remercie la France pour les efforts  consentis pour  la stabilité de la sous  région en général et de la Guinée en particulier et surtout du soutien qu’elle apporte actuellement pour combattre la maladie hémorragique à virus Ebola qui sévit en Guinée depuis des mois et qui a endeuillée  plus d’une centaine de familles.

Mais le mouvement pour le combat citoyen rappelle que le peuple de Guinée ne souffre pas seulement que de la  maladie hémorragique à virus Ebola ; il y a également de l’impunité, de l’injustice, la violation des droits de l’homme dont sont victimes les populations guinéennes  et celle de la foret en particulier et les victimes des tueries des manifestations pacifique de l’opposition à Conakry.

Le musellement de la presse dont sont victime les hommes de média, nous citons quelques uns : Saidou Barry, journaliste à africa zoom.com ; Mandian Sidibé, ex directeur général de planète FM ;  Moussa Tatakourou Diawara ; Mouctar Bah, correspondant de RFI ; Amadou Diouldé Diallo, journaliste sportif à la RTG ; et, les artistes comme le reggaman Elie kamano.

Des hommes politiques comme Abdourahmane Bakayoko, leader du parti ‘’Les Démocrates Guinéens’’, sans oublier les condamnés dans l’affaire confuse du 19 juillet 2011, de l’exclusion, la division des fils et filles de la Guinée, entretenues et soutenus par le pouvoir en place.

Malgré les multiples fleuves qui arrogent la Guinée, les populations vivent sans eau potable et sans électricité. Malgré les potentialités minières, la Guinée reste dans le carcan du sous développement.

Les Guinéens sont en effets déboussolés, déçus de cette gouvernance sectaire et clanique qui  est  bien loin de leurs attentes, celle d’un Etat rassembleur soucieux de consolider l’unité nationale et de garantir l’égalité des citoyennes devant la loi.

Les Guinéens n’ont plus confiances à leur administration, moins à la justice qui est une justice aux ordres de l’exécutif.

Le mouvement demande à la France et la communauté internationale leurs soutiens pour le respect des valeurs de la République et la mise en place des institutions fortes telle que : la cour des comptes, la haute autorité de la communication, la cour constitutionnelle…..

Le mouvement sollicite l’implication de la communauté internationale pour l’organisation des élections libres et transparentes gage de la paix et de la bonne gouvernance.

Le mouvement appelle le peuple de Guinée à une prise de conscience citoyenne.

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Le coordinateur 
M .Mamadou Baïlo sow

Commentaires