Marche des Burkinabès contre Blaise  Compaoré« Le médiateur est parti sans médiation ! », annonce un de nos contacts à Ouaga. « Le pouvoir est en train de changer de mains, en ce moment où je vous parle », pense une des sources contactée au téléphone par Guineematin.com.

Selon un diplomate en poste à Ouaga, qui s’est exprimé à Guineematin.com sous le couvert de l’anonymat, c’est l’ancien chef d’état major qui a dirigé la délégation des militaires qui ont rencontré le roi des Mossi, Moro Naba.

Il y a juste quelques minutes, le premier groupe de militaires s’est s’adressé à la population à la place de la Nation, dit-on à Guineematin.com

Un changement de pouvoir n’est plus à exclure et semble même possible avant la fin de la journée… » Il n’y a actuellement ni présidence, ni président », se désole une de nos sources à Ouagadougou.

Des diplomates, médiateurs et autres responsables d’ONG tentent par tous les moyens à sortir le Burkina Faso de la situation…

 

Commentaires