délégation gouvernement, ministres,  préfet, gouverneur, Lélouma, LabéLa délégation gouvernementale qui était en mission dans la préfecture de Lélouma depuis le vendredi 5 décembre dernier n’a pas réussi à obtenir la réinstallation «à titre provisoire» de Samba Héri CAMARA à son poste de préfet de la localité, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la région.

Les responsables du collectif citoyen pour le départ de Samba Héri CAMARA et les notables de la préfecture sont restés fermes sur leur position initiale : «le départ sans conditions de Samba Héri CAMARA de son poste de préfet de Lélouma, parce qu’il est mauvais.»

Cette détermination du mouvement social a naturellement fait plier les membres de la délégation gouvernementale qui ont finalement décidé de rentrer pour rendre compte des réalités du terrain.

Les unités de la police et de la gendarmerie qui avaient été déployées à Lélouma pour protéger la délégation sont rentrées à Labé dans la matinée de ce dimanche 7 décembre. Ce retrait de la force publique était un signe annonciateur du départ de la délégation ministérielle qui, elle, a quitté Lélouma aux environs de 17 heures.

Si le ministre de l’élevage et des productions animales, Thierno Ousmane DIALLO qui était membre de la commission de négociation doit rentrer immédiatement à Conakry, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Baïlo Téliwel DIALLO, natif de la localité, lui, est attendu dans la matinée de ce lundi 8 décembre à Sanama, campement d’élevage qui a été le théâtre d’une terrible violence contre une famille d’éleveurs, en vue de constaté les dégâts.

Dans ce bas-fond relevant de la commune urbaine de Lélouma, les supporteurs de Samba Héri CAMARA sont encore accusés d’avoir incendié trois cases au préjudice des éleveurs. Cet incendie criminel a eu lieu hier samedi 6 décembre au moment où la délégation gouvernementale cherchait à obtenir le retour provisoire du Préfet de Lélouma accusé de parrainer cette violence.

On rapporte d’ailleurs que c’est cette triste nouvelle parvenue aux autorités qui aurait inspiré la délégation gouvernementale à abandonner la négociation avec le collectif citoyen pour le départ de Samba Héri CAMARA.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Facebook Comments