Baïlo Telliwel Diallo, ministre de l'Enseignement supérieurLa visite de la délégation gouvernementale qui était initialement annoncée pour la nième fois à Lélouma ce mercredi 3 décembre a été encore reportée, à la dernière minute, à demain jeudi 4 décembre, a appris le correspondant local de Guineematin.com d’un responsable de la société civile.

Selon un membre du bureau de l’Union des Jeunes de Lélouma, Mamadou Aliou Koïn DIALLO, la nouvelle de ce report est tombée pour la nième fois comme un couperet le mardi 2 décembre dernier aux environs de 21 heures.  « Les responsables de la société civile locale en ont été informés par le Secrétaire Général chargé des collectivités décentralisées de Lélouma, Amara TRAORE », précise notre interlocuteur dont la maison d’habitation a déjà été attaquée par des supporteurs de Samba Héri CAMARA.

Il semble que pour donner cette nouvelle, celui qui assure actuellement l’intérim du préfet Samba Héri CAMARA avait convié les responsables de la société civile à son domicile. Mais, face au refus catégorique des intéressés de répondre à cette invitation au domicile de l’autorité préfectorale, la rencontre a finalement été organisée chez le représentant local de la Plateforme Nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD), Hamidou Chérif DIALLO Castro, Secrétaire Général de l’Union Locale des Travailleurs de Lélouma (CNTG).

Aliou Koïn DIALLO

Aliou Koïn DIALLO

Au cours de cette rencontre nocturne, le Secrétaire Général des collectivités décentralisées aurait annoncé aussi l’intention exprimée de certains citoyens de Diâla 2 d’organiser une manifestation de soutien au préfet Samba Héri CAMARA, le jour même de l’arrivée de la délégation ministérielle. Une autre nouvelle qui n’aurait pas été du goût du Secrétaire préfectoral de la ligue islamique de Lélouma. Elhadj Ibrahima Ley-Saaré DIALLO se serait immédiatement retiré sous prétexte qu’il gère l’affaire de l’ensemble des citoyens de Lélouma et non d’un groupe isolé ayant des préoccupations partisanes et égoïstes.

En plus, les autres responsables de la société civile présents ont tout simplement invité le Secrétaire Général des collectivités de Lélouma à emprunter le chemin qui conduit à  l’apaisement. Rappelant que jusqu’à nouvel ordre, il n’y a qu’un seul groupe qui a demandé à rencontrer des représentants du gouvernement dans cette affaire de Samba Héri CAMARA. Il s’agit des organisateurs de la manifestation populaire qui a demandé la destitution de l’incriminé de son poste de préfet de Lélouma.

Toujours est-il que cette «rumeur officielle» de contre manifestation a galvanisé les énergies des adversaires de Samba Héri CAMARA qui mettent en ce moment les bouchers doubles pour mobiliser le maximum de citoyens de Lélouma en vue d’accueillir la délégation ministérielle.

Conduite, dit-on, par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Baïlo Téliwel DIALLO, parrain gouvernemental de la localité, cette délégation attendue jeudi matin à Lélouma pourrait comprendre aussi le ministre de l’élevage, Thierno Ousmane DIALLO, et le Secrétaire Général du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a appris Guineematin.com des sources généralements bien informées.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Facebook Comments