le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana et des députés de l'opposition à 'ouverture de la session budgétaire à l'Assemblée nationaleL’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée Nationale consacrée à l’examen et à l’adoption du budget de l’Etat a eu lieu ce mercredi 8 octobre 2014. Parmi  les 114 députés inscrits  91 ont répondu présent 15 excusés et 08 absents. Cependant, avant l’arrivée du président de l’Assemblée, l’hémicycle offrait un climat bon enfant entre les députés présents : salutations d’usages, sourire aux lèvres, éclatement de rires, accolades, regroupement par ci et  prise de vue par la ! Voila entre autres  l’atmosphère qui régnait dans cet hémicycle qui a abrité cette ouverture parlementaire, a constaté Guineematin.com, sur place. 

A force d’observer les gestes et les comportements de ces élus du peuple, on a l’impression qu’ils ont oublié les instructions données par les services de santé pour éviter la propagation de ce virus Ebola.

A 5 minutes de l’entrée du président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, c’est une voix rogue qui a retenti dans la salle en disant : « A l’intention de la presse, dès la rentrée du président, 5 minutes vous seront accordées pour la prise des images et le dépôt  de vos enregistreurs. Et, après, vous rejoignez vos places respectives ».

Ainsi au moment où tout le monde attendait impatiemment la rentrée du  président de l’Assemblée, c’est le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, qui, drapé dans une uniforme noire  avec le tricolore (rouge, jaune, vert) qui   a fait son apparition. Puis, s’en est suivi le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, de tout blanc vêtu.

Quelques minutes après, plus précisément à 11 heures 13 minutes, c’est Kory Kondiano qui, vêtu d’une veste noire, chemise blanche et cravate grise, qui a fait son entrée.

Aussitôt, il a demandé à son secrétaire de procéder à l’appel nominatif des députés pour vérifier si le quorum était atteint. Ainsi dit, ainsi fait. Au terme de cet appel, il a été constaté que parmi les 114 députés inscrits, il y a eu 91 présents, 15 excusés à savoir ceux qui sont en  mission et les malades et 8 absents sans motifs.

Ainsi, après toutes ces péripéties, Claude Kory Kondiano a tenu son discours d’ouverture. Un discours particulièrement lancé à l’endroit des nationaux et aux institutions internationales pour lutter contre la propagation du virus Ebola qui, selon le président de l’Assemblée nationale, est venu assombrir  davantage la macro économie de la Guinée.

Du retour de l’Assemblée nationale, Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments