Ousmane Goual Diallo et Alpha CondéIl voulait être le Mandela de la Guinée et restaurer l’image de son pays, il n’a réussi qu’à rétrécir encore plus la Guinée dans le monde.
Il se bat aujourd’hui pour ne pas finir dans les oubliettes de l’histoire sans savoir que l’histoire l’a oublié ; moins de 13% de Guinéens le considère comme président de la République : la désillusion à l’égard d’Alpha Condé est immense et risque de coûter cher à son camp politique.

L’opposant éternel avait beaucoup promis durant la campagne 2010 dans un pays en pleine crise morale, politique, sociale et financière qui avait besoin d’être rassuré. A un an du terme de son mandat, son bilan est quasi inexistant et de loin très en dessous des attentes des populations. De la réconciliation nationale, à la Défense des droits et  libertés, de la relance de l’économie au renforcement des institutions, Alpha Condé ne fait pas ce qu’il a promis a son peuple.

La Guinée rêvait d’un nouveau président rassembleur et préoccupé de son bien être, mais les habits étaient trop grands pour celui qui se vante d’avoir été opposant plus de 40 ans. Sur le plan politique, social ou sanitaire, les nouvelles menaces sur notre pays semblent chaque fois dépasser le locataire de Sekhoutoureya.

La Guinée d’Alpha Condé est inquiète et en proie à une crise politique majeure l’on n’y prend garde. La jeunesse guinéenne doit se réveiller pour agir sur le destin commun.

Hon. Ousmane DIALLO

Facebook Comments