La COEP à Sékoutouréah« La dernière fois qu’il nous a reçus, nous lui avons promis et nous étions engagés à lui remettre un mémorandum », a dit le Coordinateur de la COEP, Boubacar Barry à nos confrères du bureau de presse de la présidence de la République

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité du communiqué du bureau de presse de la présidence de la République sur cette audience :

Sékhoutouréya, 16 septembre 2014 – Le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a reçu en audience ce mardi 16 septembre 2014 au Palais Sékhoutouréya, la coordination de l’opposition extra-parlementaire. Les échanges ont porté sur la situation sociopolitique. Au cours de cette rencontre, l’opposition extra-parlementaire a remis un mémorandum au Président de la République. Un mémorandum dont le contenu sera révélé les prochains jours à la presse. La mobilisation pour la lutte contre le virus Ebola a été aussi  abordée par  le Pr Alpha Condé et l’opposition extra-parlementaire.

A l’issue des entretiens avec le chef de l’Etat, Boubacar Barry, Président de l’UNR, porte-parole de l’opposition extra-parlementaire, a déclaré : « Nous avons sollicité une audience que le Président nous a accordée. Parce que la dernière fois qu’il nous a reçus, nous lui avons promis et nous étions engagés à lui remettre un mémorandum qui reflétait nos idées sur la situation politique du pays. Cette audience avait pour objet de lui remettre officiellement ce mémorandum pour que nous puissions échanger avec lui sur son contenu.

Le mémorandum, nous allons le publier officiellement. Nous attendions que le Président le reçoive de nos propres mains, ce qui a été fait aujourd’hui. Nous allons le publier à l’intention de la presse. Ce mémorandum fait un constat de nos préoccupations et notre vision sur la situation de la Guinée et fait des recommandations au Président de la République. Ensuite on a échangé avec le Président de la République sur la situation nationale. Il a surtout sensibilisé autour du virus Ebola. Et c’est pour cela que nous nous sommes engagés, en tant que structure politique, d’intervenir vigoureusement et permanemment sur le terrain politique et expliquer à nos concitoyens, à nos militants et responsables de prendre les mesures qu’il faut pour que chacun puisse se préserver et qu’on puisse bouter Ebola hors de nos frontières ».

 Le Bureau de Presse de la Présidence

Commentaires