Les responsables fédéraux de l’Union des Forces Républicaines (UFR) promettent de rafler les 5 communes de Conakry à l’occasion des élections locales à venir. Cet engagement a été pris ce samedi 12 août 2017, à l’occasion de l’assemblée hebdomadaire du parti républicain. Le présidium était essentiellement constitué de femmes, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

L’UFR accorde une place importante à la gent féminine. Après avoir chauffé à blanc le siège de l’UFR à Matam, ce sont les femmes qui ont occupé presque tout le présidium de cette assemblée. Autour de l’honorable Aissata Daffé, on notait la présence, entre-autres, de madame Koumba Diakité, madame Béatrice, madame Aicha Soumah, madame Mayeni Sylla. La remobilisation des troupes en prélude aux élections communales a été au centre des débats.

Pour l’honorable Hadja Aissata Daffé, présidente nationale des femmes du parti, c’est une « marque de fabrique » de l’UFR de donner la priorité aux femmes de diriger les assemblées. « C’est tout à fait normal qu’on fonctionne de cette façon. C’est une manière de prouver que les femmes sont aussi capables que les hommes, si non plus qu’eux », soutient-elle.

Pour ce qui est de la remobilisation des troupes pour les prochaines consultations électorales, madame Daffé dira qu’elle vient de faire une tournée dans les différentes communes de Conakry, où « on a redynamisé les structures de l’UFR, notamment les sections. On se bat pour la mobilisation, surtout des femmes, pour la victoire de notre parti aux élections », a expliqué la députée.

C’est dans cette dynamique que différents responsables fédéraux des 5 communes de Conakry se sont succédé devant la foule de militants pour rassurer que la victoire sera de leur côté pour les élections communales.

Venu au cours de l’assemblée, l’honorable Ibrahima Bangoura, un des vice-présidents du parti, a répondu à un journaliste que « l’UFR n’a pas peur de l’UFDG à Ratoma. Chaque parti politique a plus ou moins à Conakry des fiefs. Si vous prenez la cartographie politique de Ratoma, vous verrez que l’UFDG est très forte sur la dorsale. Mais, sur la côtière, l’UFR aussi très forte. Je pense que nous y avons un électorat abondant. En 2010, nous avons eu 46 000 voix à Ratoma. Ce n’est pas que rien », estime-t-il.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments