C’est un Mohamed Lamine Kaba révolté qui a joint Guineematin.com au téléphone dans la matinée de ce lundi, 17 juillet 2017. « A peine que nous commencions notre marche, ils ont arrêté Elie Kamono. Il y a plusieurs autres citoyens ici avec nous- puisque nous sommes tous là en tant que citoyens- on veut tous nous rendre pour exiger la libération des personnes arrêtées dont Elie Kamano », dit le président du parti FIDEL.

Selon Mohamed Lamine Kaba, cette manifestation pilotée par l’artiste Elie Kamano vise à dénoncer les véilliétées d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé, la mauvaise gouvernance, la corruption, l’impunité, etc.

Actuellement (9 heures 37′), plusieurs responsables politiques et acteurs de la société civile se dirigent vers la Gendarmerie de Matoto où les personnes arrêtées dont Elie Kamono ont été conduite.

« Je suis actuellement avec Youssouf Camara de l’UFDG, Diabaté Doré du RPR, Ahmed Sékou Traoré du Front Citoyen », a précisé monsieur Kaba, en route pour Matoto.

Depuis quelques mois, des proches du président de la république et responsables du parti au pouvoir font la promotion d’un troisième mandat pour le professeur Alpha Condé, en violation de la constitution qui limite le mandat présidentiel en Guinée à deux. Et, cette marche initiée par l’artiste est la toute première qui dénonce la volonté à peine dissimulée du président Alpha Condé à s’accrocher au pouvoir après son mandat constitutionnel…

A suivre !

Commentaires

No Comments