Comme tous les samedis, ce 12 août 2017, l’Union pour le progrès et le renouveau (UPR) a tenu son assemblée générale hebdomadaire à son siège sous l’égide de son mentor, Elhadj Ousmane Bah, par ailleurs ministre d’Etat, conseiller spécial du Président de la République, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Ce samedi, avant de débattre des sujets à l’ordre du jour, portant sur les informations générales et les divers, des responsables du parti venus des autres structures comme Siguiri (Mory Doumbouya) et Labé (Elhadj Boubacar Baldé) ont été présentés à l’assemblée comme d’ailleurs des nouveaux adhérents venus de Kaloum et de Ratoma.

A cette occasion, les responsables du comité national des femmes, Hadja Mariame Bah et celui des jeunes, Moussa Magassouba se sont relayés au micro pour galvaniser leurs troupes et expliquer la nécessité d’une plus grande mobilisation.

Tous, au nom de leurs structures ont promis d’œuvrer vigoureusement auprès des populations guinéennes pour porter leur Président, Elhadj Ousmane Bah, à Sékoutoureya, en 2020 dans l’intérêt de la Guinée entière.

Pour sa part, Mory Doumbouya, le secrétaire fédéral de l’UPR à Siguiri a transmis « les salutations des responsables et militants de Siguiri », avant de solliciter une mission du parti sur place pour restructurer la fédération.

Aux dires de M. Bah Beyla, Mory Doumbouya est « l’expression de fidéléité. Son père était le secrétaire fédéral. A son décès, il a pris le relais et sa maman est membre du comité national des femmes ».

De son côté, Elhadj Boubacar Baldé, de la secrétaire fédération de l’UPR à Labé a appelé les militants « à être plus constants et à être plus fidèles aux idéaux du parti et de son Président pour assurer des victoires certaines aux prochaines consultations électorales ».

Prenant la parole, Alphadjo Wanindra a indiqué aux militants et responsables du parti que la meilleure stratégie pour mobiliser est de « sensibiliser les populations à tous les niveaux. Des secteurs à la région, partout, il y a la possibilité de convaincre les citoyens d’adhérer au projet de société de notre parti ».

Dans son chapelet de constats relatifs à la manifestation politique du 2 août 2017, Alphadjo soutient que « grâce à Ousmane Bah, personne n’a été blessé ou tué. Personne n’a été arrêté, personne n’a été brutalisé ou arrêté. C’est pourquoi, les gens de l’axe entendent se mobiliser et soutenir activement Elhadj Ousmane Bah », promet-il.

Même son de cloche chez Younoussa Bah du comité national des jeunes. « Il faut soutenir quelqu’un à cause de la qualité de son projet de société et de la qualité du leader qui l’incarne. Nous sommes derrière Ousmane Bah, plus présidentiable que quiconque pour 2020. Nous le soutenons et le soutiendrons pour toujours ».

Elhadj Ousmane Bah qui a la clôturé la réunion a introduit son intervention par un hommage à l’endroit des anciens du Parti. « C’est le cas d’Elhadj Toulel Bah, d’Elhadj Chérif Diallo de Dixinn, un des vétérans du parti, Elhadj Bobo Baldé, un autre vétéran de l’Upr et Elhadj Boubacar Baldé de Labé qui, à l’image des sages de Labé, sont restés fidèles au Parti. La liste est longue dit-il, que ce soit du côté des vieux ou des femmes, la réalité montre que ce parti est béni. Malgré tout ce qui s’est passé, nous continuons à nous réunir. Si un jour, on répertoriait les partis ayant des sièges et des assemblées générales régulières depuis des décennies, c’est sûr que nous serions en tête. La bonne nouvelle, poursuit-il, est que par la grâce de Dieu, l’UPR a pu envoyer à la Mecque 14 personnes, des hommes et des femmes du parti dont le secrétaire fédéral de Kankan, Mamadou Diallo ».

Aux militants et responsables du parti, Ousmane Bah a rappelé l’imminence des échéances à venir. Les élections locales, les législatives et la présidentielle. « Un parti est crée pour conquérir le pouvoir. Nous n’avons pas un parti pour être continuellement un allié. L’an 2020, c’est pour bientôt. Nous sommes avertis et mettons-nous à l’œuvre dès à présent », a-t-il lancé.

Parlant du comité national des jeunes, Elhadj Bah Ousmane a dit que « depuis son installation au nombre de 75 membres, plusieurs parmi eux ne sont pas opérationnels. Ce constat impose une amende honorable de leur part. Je dois vous dire que le Bureau Exécutif veille sur leur fonctionnement et entend leur apporter tout le soutien nécessaire dans ce sens. Nous sommes engagés à faire de l’UPR un parti qui conquiert le pouvoir en Guinée ; sinon, on aurait fusionné avec un parti il y a longtemps », a martelé le Président de l’Upr.

Les affaires sociales et les bénédictions ont mis fin à cette réunion qui a duré presque toute la journée de ce samedi.

Du siège de l’UPR, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments