Samba Héri Camara Préfet de Lélouma

Samba Héri Camara
Préfet de Lélouma

Le Vice-Président de la Section OGDH, Amadou Sadio Korbé DIALLO, membre de l’Union des Jeunes de Lélouma a répondu dans l’après-midi de ce lundi 1er Décembre à une convocation de la Gendarmerie Départementale de la préfecture, a appris le correspondant local de Guineematin.com de l’intéressé lui-même.

Selon l’intéressé, la Gendarmerie lui a posé des questions dans le but de savoir s’il était le cerveau moteur des évènements qui ont secoué la semaine dernière la Commune Urbaine de Lélouma : « ils m’ont dit aussi qu’ils ont appris que nous voulons organiser une autre manifestation le jour de l’arrivée de la délégation gouvernementale. »

Amadou Sadio Korbé DIALLO a reçu cette convocation de la Gendarmerie au moment où il s’apprêtait à rejoindre la salle de réunion de crise des forces vives de Lélouma qui était convoquée ce lundi à 15 heures pour analyser le retour en catimini du préfet Samba Héri CAMARA : « Dans le document que j’ai reçu, j’ai eu l’impression que c’est une convocation cosignée par la Gendarmerie de Labé. »

Pendant que le prévenu s’entretenait avec le Commandant de la Gendarmerie de Lélouma, ceux qui participaient à la réunion de crise des forces vives dans le quartier Pétel ont envoyé une mission de la société civile pour exiger la libération immédiate du jeune leader de Korbé. Dans la salle de réunion, près de 400 jeunes mobilisés menaçaient de marcher sur la brigade pour obtenir la libération  immédiate et sans conditions de Sadio Korbé.

Selon notre confrère, Mamoudou Dembaye DIALLO, Président du Conseil Préfectoral des organisations de la société civile de Lélouma, le dossier a immédiatement été classé par la Gendarmerie parce que les accusations portées contre Amadou Sadio Korbé DIALLO n’étaient pas fondées.

A l’issue de la réunion, les participants ont envoyé le Président du Conseil Préfectoral des organisations de la société civile, Mamoudou Dembaye DIALLO et le Président de l’antenne préfectorale de la PCUD, Hamidou Chérif Diallo, dit Castro, pour dire au Préfet Samba Héri CAMARA de ne pas ouvrir son bureau avant l’arrivée de la mission gouvernementale.

Aux dernières nouvelles, le Préfet contesté de Lélouma a replié dans l’après-midi de ce lundi 1er Décembre à Labé sur instruction de son ministre Alhassane CONDE.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

 

Facebook Comments