Dr. Ibrahima Kassory Fofana, président GPT, ministre d'Etat à  la présidence de la République Depuis la nomination de Dr. Ibrahima Kassory Fofana à la tête d’un très important ministère d’Etat à la présidence de la République chargé des investissements et des partenariats publics-privés, Guineematin.com donne la parole aux Guinéens pour livrer à l’opinion des réactions.

Après quelques responsables politiques, Guineematin.com vous propose également les avis et commentaires des citoyens, notamment livrés par un juriste, une comptable, un commerçant et un étudiant.

S’exprimant ainsi sur cette nomination, le juriste-publiciste Me Moustapha Dramé a tout d’abord rappelé l’article 46 de la constitution qui dispose que : « le Président de la République a un pouvoir réglementaire qu’il exerce par décret. Il fixe par décret les attributions de chaque ministre. Il nomme en conseil de ministre aux emplois civils dont la liste est fixée par une loi organique. »

Selon Me Dramé, vu cette  disposition, la nomination de Kasory par le président de la République ne devrait en aucun cas susciter des murmures au sein de la population. « Dans cette nomination, le président Alpha a usé d’une de ses prérogatives les plus absolues. Il est non seulement libre de nommer qui il veut, mais aussi révoquer qui il veut de son gouvernement. C’est une prérogative constitutionnelle appartenant à lui et à lui seul », a rappelé Me Dramé.

Abordant dans le même sens que ce dernier, la comptable Mariame Diaouné ne trouve aucune anomalie à cette nomination par le président. Cependant, elle regrette amèrement le comportement de Kossory, qui, à un moment donné, feint d’être avec les ténors de l’opposition républicaine alors qu’il sait pertinemment qu’ils ne sont pas ensembles.

Dans ses explications, elle dira que cette nomination ne changera nullement la donne mais plutôt cela aggraverait davantage la situation économique de la Guinée car évoque Mme Diaouné, le passage de Dr. Kassory sous le régime Conté n’a pas été rose pour les Guinéens.

Déplorant cette nomination qu’il qualifiera même de fantaisiste, l’opérateur économique El-Hadj Ibrahima Diallo se demande en quoi cette nomination va-t-elle changer la situation sur les
investissements quand on sait que tous les marchés et contrats publics sont accordés de grés à grès.

Encore, souligne l’operateur économique, pour celui qui connait le passé de Kassory Fofana ne peut espérer quelques actes positifs de ce nouveau ministre.

Enfin, Souleymane Mané, étudiant en médecine croit comprendre mieux aujourd’hui le changement prôné par le professeur Alpha Condé : «On a bien compris le changement qu’a promis le professeur Alpha lors des campagnes de 2010. Il s’agit de prendre tous les résidus du régime Conté, les positionner à la présidence pour qu’ils  nous conduisent encore et toujours dans les ténèbres. Sinon cette nomination est nulle et sans effet ! Elle ne va rien changer. C’est un non événement. C’est un coup d’épée dans l’eau » a martelé Souleymane Mané.

Panel réalisé par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Commentaires