C’est sans surprise, que les députés de la mouvance présidentielle (après le boycott de l’opposition) réunis en séance plénière de l’Assemblée nationale ont adopté les textes relatifs au contrat de fourniture d’énergie électrique d’une capacité de 50 MW dans la ville de Conakry, à l’Accord de prêt de la Banque islamique de développement à la Guinée dans le cadre du projet d’appui au secteur de la santé Post-Ebola ; et à l’Accord de financement du Projet régional d’amélioration des systèmes de veille sanitaire en Afrique de l’Ouest (REDISSE) de l’Association internationale de développement et la Guinée, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son équipe de reportage.

Après la lecture des trois rapports, ce fut le tour des présidents de familles politiques de se livrer à l’explication de vote.

Pour Dr Ibrahima Deen Touré Chef de l’Alliance républicaine, «… nous ne pouvons que remercier très sincèrement l’exécutif qui nous a soumis ces textes. Pour les deux projets, nous voulons sincèrement demander aux députés, sans consigne de voter, puisque c’est un problème de santé et chacun est concerné. Pour le 3ème texte relatif à l’énergie, nous pensons que c’est un département budgétivore. Après débats en groupe parlementaire, la majorité s’est dégagée pour voter en faveur de cette convention… »

Amadou Damaro Camara, président du Rpg AEC, a souligné que « la chose qui m’avais le plus choqué, quand on ajoute les capacités installées de 300 MW sur l’hydroélectrique et sans compter le thermique, pour un besoin de 200 MW pour l’interconnexion, …c’était largement suffisant. Mais il faut toujours produire de l’énergie. Nos collègues qui sont sortis de la salle, ils vont courir certaines rumeurs. Toute fois cette compagne qui veut installer 50 MW, s’engage à installer 50 autres MW en solaire et de réhabiliter certains de nos vieux barrages en nous vendant l’énergie à 10 cence le MW. Les autres, c’est sans commentaires. Quand on vous donne 10 millions et on vous prête 20 autres dans les conditions avantageuses comme celles-là, c’est facile de choisir ».

Finalement, ces textes placés au vote ont été approuvés à l’unanimité des députés présents.

De l’Assemblée Nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments