Réunis en séance plénière ce mardi, 18 avril 2017, à l’Assemblée nationale, les députés guinéens ont voté majoritairement la ratification des accords pour le financement de la réhabilitation de certains tronçons du réseau routier national, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Au nombre de ces accords, il y avait l’accord des services I. Jarah entre la République de Guinée et la Banque islamique de développement (BID) relatif au financement du projet de construction des routes d’intégration régionale Dabola-Kouroussa et Guéckedou-Kondébadou, signé le 2 mars 2017 pour un montant de 198 millions 700 mille Euros ;

– l’accord de prêt entre la Guinée et le Fonds africain de développement (FAD), signé le 12 février 2015, dans le cadre du Programme d’aménagement de routes et de facilitation du transport au sein de l’Union du fleuve Mano (PARFT/UFM), pour un montant de 14 millions 542 mille Unité de compte (UC) et son amendement signé le 19 juillet 2016, pour un montant de 9 millions 774 mille UC ;

– l’accord de prêt entre la Guinée et la Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds africain pour le développement (FAD), Facilité d’appui à transition (FAT), signé le 12 février 2015, dans le cadre du Programme d’aménagement de routes et de facilitation du transport au sein de l’Union du fleuve Mano (PARFT/UFM), pour un montant de 8 millions 857 mille UC et son amendement signé le 19 juillet 2016, pour un montant de 9 millions 774 mille UC ;

– et l’accord de prêt entre la Guinée et le Fonds africain de développement (FAD), signé le 12 mai 2016, dans le cadre du programme d’aménagement de routes et de facilitation du transport au sein de l’Union du fleuve Mano (PARFT/UFM), pour un montant de 9 millions 774 mille UC.

Ces montants serviront au financement de la route Dabola-Kouroussa sur 151 km, de la route Gueckédou-Kondébadou pour 18 km et celle de Lola-frontière Danané (Côte d’Ivoire) pour 40 km.

Selon la communication officielle, ces différents montants sont obtenus avec prêts concessionnels auprès de la BID, de la BAD et du FAD.

Ce vote est intervenu après des débats qui ont permis aux députés de poser des questions et d’avoir des réponses de Madame la ministre des travaux publics, Oumou Camara, présente à l’hémicycle.

Les présidents des trois groupes politiques, Michel Kamano pour le Rpg-AEC, Dr Ibrahima Deen Touré de l’Alliance républicaine et Dr. Fodé Oussou Fofana du groupe Libéral démocrate ont tous appelé les membres de leurs familles politiques de réserver un vote positif aux différents accords.

Depuis l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé, pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45