Pathé Dieng, commissaire de la CENILes négociations en cours entre la Guinée, représentée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et l’opérateur de saisie, Gemalto seraient en cours. « Il y a des exigences que la société Gemalto peut ou pas accepter », dit le commissaire de la CENI, précisant qu’au retour cette société peut également mettre ses propres exigences sur la table.

Ce sera donc à l’issue de l’examen des tous ces points que chacune des parties (la CENI et Gemalto) peut décider ou pas de s’engager avec l’autres. Et, au cas où la CENI ne continuerait pas avec GEMALTO, elle ferrait appel à la deuxième société…
Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la vidéo réalisée à cet effet par F. Yacine Sylla :

Facebook Comments