Bah Oury-CellouGuineematin.com vient de recevoir une déclaration de la fédération de l’UFDG-France. Dans cette déclaration, signée du secrétaire fédéral, Mohamed Lamine Kéita, l’UFDG France « salue avec vive émotion, la levée de la suspension du 1er Vice Président de l’UFDG, M. BAH Oury », mais également cette fédération du principal parti de l’opposition guinéenne « attire l’attention du Président de l’UFDG ainsi que du Comité de Veille des accords de Dakar, que des tentatives pour saper la dynamique de réconciliation persiste, notamment de la part de responsables de l’UFDG réputés être de l’entourage du Président du Parti »…

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de cette déclaration :

La Fédération UFDG de France, salue avec vive émotion, la levée de la suspension du 1er Vice Président de l’UFDG, M. BAH Oury. Elle apprécie à sa juste valeur cet acte politique posé par le Président de l’UFDG, M. Cellou Dalein DIALLO, qui résulte des accords de la rencontre de Dakar. 

Toutefois, la Fédération UFDG – France attire l’attention du Président de l’UFDG ainsi que le Comité de Veille des accords de Dakar, que des tentatives pour saper la dynamique de réconciliation persiste notamment de la part de responsables de l’UFDG réputés être de l’entourage du Président du Parti. Dans notre précédente communication nous avions stigmatisé ces actions tendant à mettre en place des sections parallèles aux sections existantes dans les villes de Strasbourg, Rennes et Nantes. Les mêmes velléités demeurent pour la ville de Bordeaux alors que cette section a été installée par M. Abdoulaye Baîlo DIALLO actuellement député et ancien fédéral de l’UFDG -France.

A cette allure nous nous interrogeons sur les véritables motivations  de ces personnes qui n’hésitent pas à déclarer «  les accords entre El hadj Cellou et BAH Oury ne les concernent pas. Ils lient deux personnalités du parti, mais les décisions se prennent à Conakry mais pas à Dakar ». Ces propos sont de M. Dian DIALLO qui est le porte-parole d’El hadj Cellou  chargé des relations avec les structures du parti à l’étranger. Nous osons espérer que le Président du Parti saura remettre  l’ordre dans son entourage et veillera à honorer les engagements solennellement pris devant des personnalités respectables et respectées.

Comme nous l’a recommandé le 1er Vice-Président lors de notre rencontre du 22 juin dernier, nous faisons confiance à El hadj Cellou, Président du Parti à travailler dans le sens du rétablissement de la confiance entre tous afin de consolider la cohésion de l’UFDG indispensable pour la mobilisation générale contre la dictature féroce d’Alpha CONDE. 

Nous recommandons au Comité de Veille de  saisir aussi bien le Président que le 1er Vice-Président afin de faire évoluer harmonieusement notre parti. L’UFDG en France attend cela avec un grand intérêt pour le renforcement de notre unité. 

                                                                   Pour la Fédération UFDG France
                                                                   Mohamed Lamine KEITA 
                                                                   Secrétaire Fédéra

Facebook Comments