L’assemblée hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines (UFR) s’est tenue ce samedi 18 Novembre 2017 à son siège à Matam. La séance a tourné autour des informations générales et sur le processus électoral. C’est le vice-président du parti, l’honorable Ibrahima Bangoura qui a présidé la rencontre, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans son discours de circonstance, le vice président a tout d’abord annoncé à l’assistance le décès du Colonel Cécé Gblamou, député à l’Assemblée Nationale, dont la date de l’enterrement n’est pas encore fixée. Une minute de silence a été observée pour le repos de l’âme du défunt. « Colonel Cécé Gblamou fut l’un de ceux qui ont toujours aidé l’UFR à traverser ses moments difficiles à l’Assemblée Nationale », a-t-il déclaré.

S’agissant du processus électoral, l’honorable Bangoura a haussé le ton: « Dixinn sera remporté par l’UFR. Et pour ce, je vous demande de vous mobiliser en vue d’effectuer une campagne de porte-à-porte et c’est maintenant. Que le taux de réussite soit plus important que celui des élections précédentes. De même en 2020, il faut que nous remportions tout Conakry », a-t-il lancé aux militants.

Dans la même lancée, le président de séance a dit que des missions ont été dépêchées, depuis hier vendredi 17 Novembre 2017, partout en Guinée « pour vérifier, remonter les fiches des candidatures. Un travail qui va permettre de savoir s’il y a des morts, des déplacés et autres », a-t-on précisé.

Le départ de Baïdy Aribot de l’Assemblée Nationale pour la Banque Centrale est revenu dans les débats. À la question de savoir qui va le remplacer, Ibrahima Bangoura reconnaitra que « l’UFR est certes en difficultés. Mais, puisque les cas ne restent pas sans difficultés, nous sommes entrain d’étudier les faits. Une solution sera trouvée », a-t-il promis.

Enfin, le Vice président soutient que « celui qui va être député doit être présenté par un parti politique. Or, Check Touré qui prétend être investi à la députation de Kaloum n’est plus de notre parti depuis 2015. Pour celui qui va remplacer Baïdy Aribot, ce moment arrivera, et on le dira », a laissé entendre le député.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments