Faya MilimonoComme annoncé précédemment, le Président de la République Alpha Condé a rencontré ce jeudi 1er septembre 2016, le chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo. Quelques heures après la rencontre, Guineematin.com a joint au téléphone, l’opposant, Faya Lansana Millimono pour sa réaction.

Même si le Président du Bloc Libéral a salué l’annonce d’un certain nombre d’engagement du chef de l’Etat, l’opposant appelle tout de même à la vigilance.

Décryptage :

 Je n’ai pas eu beaucoup d’éléments d’information. Je sais seulement que le Président de la République se serait engagé à faire en sorte que toutes les institutions respectent les accords passés et présents. C’est qu’à mon avis est positif, si les actes suivent les paroles. Parce qu’en Guinée, les choses peuvent être facilement dites, mais souvent entre la parole et les actes, il peut exister tout un océan.

J’ai également apprécié le fait que, selon le chef de file de l’opposition, le Président de la République s’est engagé à prendre certaines mesures pour desserrer un peu l’étau sur les populations presque asphyxiées, en diminuant la TVA notamment sur les produits de premières nécessités. J’aurais été d’avantage satisfait s’il s’était engagé à diminuer le prix du carburant, ne serait-ce que pour refléter la réalité internationale en la matière. Et, j’aurais aimé également, sur le champ, qu’il annonce la libération de tous les détenus politiques. Il y en a, en tout cas, je n’ai pas entendu parler de ça.  Je parts simplement de quelques biefs de compte rendu et je serais à la réunion de l’opposition demain (vendredi 02 septembre 2016 : ndlr). Je prendrai connaissance en détail de ce qu’ils se sont dits. Mais, encore une fois, les quelques éléments qu’on a entendus montrent qu’il peut y avoir un espoir ; mais, il faut être très prudent. Parce que dans notre pays, nous ne sommes pas un pays normal. Les gens aiment beaucoup parler, ils disent des belles paroles, on fait des belles promesses ; mais, c’est tant pis pour celui qui croit aux promesses.

Donc, c’est un peu le sentiment que j’ai et le combat continue avec la même ardeur parce qu’au de-là d’Alpha Condé, c’est le système que nous sommes entrain de combattre. Nous, au Bloc Libéral, nous avons dit et répété qu’Alpha Condé fait parti du problème aujourd’hui, mais il n’est pas le seul problème. C’est un système qui perdure depuis l’accession du pays à l’indépendance ; et, c’est pourquoi nous voulons un changement en profondeur.

Propos recueillis et décryptés par Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Guineematin