ministre enseignementC’est à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti présidentiel, le RPG arc-en-ciel de ce samedi 19 juillet 2014 que certains ministres ont exprimé leurs sentiments sur l’actualité nationale. Abordant le scandale des examens, Albert Damantang Camara, ministre de l’Emploi, de l’enseignement technique, de la formation professionnel et porte parole du gouvernement, a essayé de défendre son collègue du gouvernement, Ibrahima Kouroumah…

« Aujourd’hui, tout le monde est entrain d’attaquer mon frère Kouroumah : le bac, les fuites, ceci et cela. On oublie tout ce qu’il vient de faire pour l’éducation ! Et, les gens ont oublié ce que c’était le bac avant, comment ça se passait… », disait le ministre porte parole du gouvernement.

À en croire Damantang Albert Camara, « De 2002 à 2010, avant qu’on arrive. Plus de 8 ans, il y a eu 1 200 salles de classes construites en Guinée. De 2011 à 2013, Kouroumah a construit 4 800 salles de classes. En trois fois moins de temps qu’eux, on a construit quatre fois plus de salles de classes qu’eux avec les moyens de l’Etat… »

« Le peuple oublie très vite. Il oublie ce que la Guinée était avant et ce qu’on fait aujourd’hui », a laissé entendre le ministre militant du RPG.

Facebook Comments