Aboubacar Sylla 1Dans son élan de décrispation politique, le président de la République, le professeur Alpha Condé, a décidé d’aller vers ses adversaires politiques pour mettre en débat les sujets de discorde afin de parvenir à un apaisement, gage d’un développement économique et social de la Guinée.

Alpha Condé à l’assaut des têtes pensantes de l’opposition

Selon des informations confiées à Guineematin.com, après le chef de file de l’opposition et mobilisateur incontesté des foules, le champion du RPG a toujours les yeux rivés sur ses adversaires, notamment les têtes pensantes de l’opposition. C’est donc sans surprise que l’ancien ministre de la Communication (sous Lansana Conté et Sékou Konaté) et président de l’UFC, Aboubacar Sylla, se retrouve en la ligne de mire du locataire de Sékhoutouréya.

Député et indéboulonnable porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla est ainsi sollicité par Sékhoutouréya. Un premier rendez-vous a même été fixé. Dans l’agenda officiel de la présidence de la République, le très fin politique et porte parole de l’opposition devait rencontre le non moins stratège Alpha Condé le jeudi passé, 8 septembre 2016. Mais, « Dieu n’a pas voulu », précise un militant, ajoutant que monsieur Sylla n’a pas caché son rendez-vous : « Elhadj Cellou Dalein Diallo et d’autres opposants sont au courant ».

Aboubacar Sylla invité du président Alpha Condé

Joint au téléphone par Guineematin.com, ce dimanche 11 septembre 2016, Aboubacar Sylla a confirmé que sa rencontre avec le président Alpha Condé « est envisagée. Mais, ce n’est pas encore fait ».

Les marches et manifestations politiques dans les placards ?

On peut effectivement souffler qu’on n’est pas dans un rêve ! La Guinée semble bel et bien sur le chemin de tourner la page de ses interminables convulsions politiques avec une incroyable détermination des uns et des autres d’aller vers un rapprochement des positions qui ne peut que profiter aux pauvres populations, les éternelles victimes des adversités politiques avec leurs corollaires de manifestations, répressions meurtrières, pillages économiques, instabilité…

Un médiateur nommé Tibou Kamara

Dans les commentaires qui nous reviennent des hauts lieux, il y a un nom qui est souvent cité : Tibou Kamara, ancien journaliste et ministre d’Etat. Ayant de solides et très sincères amitiés avec la presque totalité des acteurs, l’ancien exilé politique ne dormirait que peu depuis son récent retour à Conakry. Téléphone souvent à l’oreille, Tibou serait en train de réussir à convaincre les leaders de chaque groupe de l’impérieuse nécessité pour eux, leur avenir et surtout pour le peuple martyr de Guinée que « le massacre » doit s’arrêter pour ne pas que demain soit trop tard…

Bref, tout porte à croire que les Guinéens, entre eux, sont entrain de réussir mieux que lors des difficiles négociations sous l’égide de la communauté internationale. Les défiances et les épreuves de force répétées ont-elles permis à chacun de savoir qu’il a des limites et des intérêts à ne pas franchir ? En ce grand jour musulman de la station de Arafat (Hajj), prions Dieu que les bonnes dispositions actuelles soient couronnées de succès et que les conflits politiques soient définitivement rangés dans la poubelle de l’histoire, amen !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

 

Facebook Comments