L’Organisation Guinéenne de Défense des Droits Humains (OGDH) a réagi ce mercredi soir suite à l’annonce de la prochaine extradition devenue possible de Toumba Diakité vers Conakry. Monsieur Bah Souleymane, secrétaire général de l’OGDH, a con fié à un reporter de Guineematin.com, que le gouvernement guinéen doit prendre toues les dispositions pour assurer la sécurité de Toumba Diakité.

C’est son avocat, Me Baba Diop, qui a confié à l’Agence France Presse que la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar « a émis un avis favorable pour l’extradition » de Toumba Diakité.

Alors qu’il y a des craintes pour la sécurité de l’ancien aide de camp de l’ancien chef de la junte militaire guinéenne, le capitaine Moussa Dadis, monsieur Bah Souleymane estime que « malgré l’inculpation de Toumba dans les massacres du stade, nous voudrions que ses droits soient respectés. Ce n’est pas à cause de ça qu’on doit le livrer à des violations graves de droits de l’homme. On ne veut pas de ça. Si les conditions ne sont pas remplies pour que sa sécurité soit assurée, nous ne voudrions pas qu’il vienne. J’ai lu récemment un article de presse où son avocat exprimait son inquiétude pour la  sécurité de son client. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités. S’il lui arrive quoi que ce soit, c’est le gouvernement qui prendra le pot cassé. Comme vous le savez, il y a beaucoup de personnes qui en veulent à Toumba. Des gens qui ne voudraient pas que la vérité soit dite », a soutenu monsieur Bah.

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guonematin.com

Tél. : 628 1 99 17