L’Association des Jeunes pour le Progrès de Hérico (AJPH) a organisé le dimanche 11 juin 2017, une conférence islamique suivie de la rupture collective du jeûne à Bantounka au 1, au siège de l’association, dans la commune de Ratoma. La conférence dont le thème était Jeunes, Islam et Développement, avait pour objectif de réunir les ressortissants de cette sous préfecture relevant de Lélouma, pour les aider à être des acteurs de développement, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a suivi la cérémonie.

Ce débat islamique a connu la participation de plusieurs personnalités, notamment des imams, des sages et ressortissants de Herico et le député uninominal de Lelouma, l’honorable Ibrahima Diallo.

Dans son discours de circonstance, le député a salué l’initiative et réaffirmé son soutien d’accompagner cette association. « Cette association des jeunes pour le développement organise différentes activités. Elle a souvent organisé des activités, que ce soit dans le domaine culturel, dans le domaine éducatif. Cette conférence aujourd’hui, c’est islam et développement, c’est quelque chose qui s’inscrit dans leur programme d’activité. En cela, c’est un grand plaisir pour moi d’être là, parce que quand des jeunes se retrouvent pour organiser une telle activité, connaissant le comportement actuel de nos jeunes, partout c’est des assassinats, c’est des viols, ces du vol… donc, si ces jeunes se retrouvent pour organiser une telle activité, on ne peut que les accompagner », a-t-il fait remarquer.

De son côté, le conférencier Dr Mamadou Barry, a dit sa joie voir des jeunes en ce XXIème siècle, se soucier du rayonnement de l’islam et de l’union entre les communautés. Selon lui, les jeunes issus d’autres associations doivent emboîter le pas à cette belle initiative, celle d’appeler les gens à la cohésion nationale, à l’unité et au développement.

« Le développement commence par chez soi. Nous les musulmans, nous nous devons de nous donner les mains pour le rayonnement de l’islam. Nous devons faire comprendre à tout le monde que l’islam est la mère de la paix (…). Les jeunes doivent savoir qu’ils sont la relève de demain, ils constituent l’avenir de ce pays. Tout pays dont la jeunesse est une jeunesse qui se drogue, qui se soûle, des jeunes qui ne font rien que suivre ce que font les autres est vouée à l’échec. La jeunesse guinéenne doit travailler, elle doit apprendre des métiers, elle doit imiter les pays occidentaux pour se remettre en cause », a-t-il lancé.

Ibrahima Diallo, président de l’AJPH, a dit que son association vise à promouvoir les liens de fraternité entre les ressortissants de Lelouma, notamment Herico et alentours. Profitant du mois saint de ramadan, monsieur Diallo a dit que c’est le moment opportun pour les jeunes de se retrouver et de parler de l’islam et de développement. « Aujourd’hui, nous savons que les jeunes sont des vecteurs du développement, mais ces jeunes là ne peuvent pas développer leur communauté en faisant fi, en faisant dos à tout ce qui est principe islamique », a-t-il expliqué.

À en croire le président de l’AJPH, cette conférence islamique a un double objectif : « c’est d’abord réunir les ressortissants et parler de ces jeunes, comment ils peuvent se comporter vis-à-vis de leur foi religieuse, comment ils peuvent être des acteurs du développement (…). Nous voudrions aussi interpeller les ressortissants au développement. C’est-à-dire aujourd’hui notre sous préfecture Hérico, à l’instar des autres sous-préfectures de Lélouma, qui souffre et qui manque d’infrastructures que ça soit au niveau de la santé, que ça soit du transport en tout cas les infrastructures de base », a-t-il révélé.

Par ailleurs, Ibrahima Diallo ajoute que l’ONG a aujourd’hui beaucoup d’initiatives, comme : « la construction d’un logement pour le chef du centre de santé, aussi le groupement des femmes pour les maladies infectieuses. Donc, on espère que les ressortissants vont œuvrer dans ce sens, pour faciliter vraiment la réalisation de ces projets », a-t-il souhaité.

Cette conférence islamique a aussi été marquée par la lecture du saint coran par des enfants, des déclamations de poèmes. Un banquet offert par les organisateurs pour la rupture du jeûne a clôturé la cérémonie.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin