Après les plaidoiries de la partie civile, qui réclame au moins deux milliards de francs guinéens en dommages et intérêts, c’est autour du procureur de procéder aux réquisitions dans l’affaire de la donneuse de grossesses. Selon Aly Touré, c’est une entreprise criminelle montée de toutes pièces par le trio. C’est pourquoi, le procureur a requis des peines de prison de 5 ans pour les deux dames et de 6 ans pour le « faux médecin « , a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

N’Na Fanta, M’Ma Soumah et Étienne Gbanamou sont poursuivis pour escroquerie, administration de substances nuisibles à la santé, mise en danger à la vie d’autrui, exercice illégal de la profession de médecin.

C’est près de 1000 femmes qui seraient les victimes du trio, mis aux arrêts par les services du colonel Moussa Thiegboro Camara.

Dans ses réquisitions, Aly Touré est revenu sur les faits. Selon lui, c’est « à une entreprise criminelle que nous avons à faire, au sens ordinaire du terme. Tous les trois ont joué un rôle dans cette entreprise chimérique. Ils sont tous dangereux. Ils ont fait miroiter l’espoir à plus de mille femmes de faire des enfants alors que c’était de la fumée ».
C’est ainsi que le procureur dira qu’il y a un cumul d’infractions. « Les faits sont constants. Fanta Camara peut tomber sous le coup de l’escroquerie, de la mise en danger de la vie d’autrui, d’administration de substances nuisibles à la santé. Vous la condamnerez à 5 ans de prison ferme. Pour ce qui est de M’Mah Soumah, elle est complice des trois infractions citées plus haut. Vous la condamnerez à la même peine de 5 ans de prison ferme. Pour ce qui est du faux médecin, Étienne Gbanamou, vous le condamnerez à 6 ans de prison ferme », a requis le procureur.

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Mafanco pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin