Interrogé au tribunal de première instance de Dixinn, Alghassimou Keita, l’un des accusés présenté comme le dénonciateur du jeune Amadou Sow, se rétracte et charge la gendarmerie guinéenne, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui suit actuellement ce procès.

A en croire Alghassimou Keita, c’est sous la torture des hommes de Gabriel Tamba Diawara qu’il a dénoncé son ami. Montrant sa langue qui porte, selon lui, les traces de l’étranglement, il dit que Tamba Diawara a aussitôt appelé le général Ibrahima Baldé (Haut Commandant de la Gendarmerie nationale) pour le pousser à accuser Amadou Sow, avec la ferme promesse qu’il intégrera la gendarmerie en accusant son ami.

« Comment vous, en tant que Malinké, vous vous sacrifiez pour les Peul ? », m’a demandé le colonel Gabriel Tamba Diawara, rapporte encore l’agent de la sécurité de Cellou Dalein Diallo.

A suivre !

Du TPI de Dixinn, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com