Maître Amadou Oury Diallo, avocat

Alghasssimou Keita, un des accusés dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo, prétend avoir été torturé par les hommes du colonel Gabriel Tamba Diawara pour dénoncer son coaccusé Amadou Sow. Et, un des avocats de la partie civile, a essayé de mettre en doute ces propos, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a suivi ce procès ce lundi.

Maître Amadou Oury Diallo, un des avocats de la partie civile dans ce procès a essayé de mettre en difficulté l’accusé Alghassimou Keita, un des agents chargés de la sécurité rapprochée d’Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne.

Rebondissant aux propos du jeune Keita, maître Amadou Oury Diallo a fait remarquer que s’il y a eu tortures à la gendarmerie et que les mêmes accusations ont été portées contre Amadou Sow face au juge d’instruction, il y a de quoi s’interroger. Il déduit alors qu’il n’y a aucune logique dans de tels propos.

Malgré tout, Alghassimou Keita est resté sur sa position, réaffirmant avec fermeté que ses aveux ont été obtenus sur la base de la torture. Pour l’avocat de la partie civile, « pourtant, vous avez déclaré avoir reçu 50 mille FG de cadeaux et une promesse d’intégrer la Gendarmerie. Peut-on parler de torture dans ce cas ? »

L’accusé est resté sans réponses…

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com