Me Emmanuel Kpana Bamba, avocat

Le procès sur l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo, qui a recommencé ce lundi, 25 septembre 2017, se poursuit actuellement avec la participation de plusieurs responsables et militants du principal parti de l’opposition guinéenne. Il y a un moment, des femmes députées de l’UFDG ont protesté contre une expression employée par un des avocats de la partie civile.

Dans ses commentaires sur l’assassinat de notre confrère, maître Emmanuel Bamba, un des avocats de la partie civile, a parlé de « crime crapuleux » ! Ce qui a suscité une vive réaction dans la salle. Et, de son côté, le juge Mangadouba Sow a rappelé à l’ordre l’avocat, disant qu’il faisait des commentaires inutiles alors qu’il devrait simplement poser des questions.

Honorable Mariama Tata Bah

Finalement, l’audience a été suspendue. La suite est que des femmes avocates comme l’honorable Mariama Taata Bah ont eu des échanges vifs avec l’avocat.

Maitre Bamba a dit aux femmes de ne pas le menacer. Ces dernières ont répliqué, en disant que ce n’était pas des menaces. La tension est montée d’un cran. Les agents ont été amenés à hausser le ton pour que le calme revienne.

Inutile de préciser que ce procès tant attendu ce déroule actuellement sous haute tension entre les protagonistes…

A suivre !

Du TPI de Dixinn, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments