Association Destin en mainA l’occasion du lancement du projet dénommé ‘’zéro’’ victime en 2015’’,  l’Association ‘’Destin en Main’’ et le Mouvement des Jeunes pour la Promotion de la Paix et de la non violence ont animé ce lundi 8 septembre 2014 un point de presse à la maison commune des journalistes sise à Coléah.

Livrant le contenu de ce projet, le président de cette association, Abdourahmane Baldé, dira que  c’est un projet ambitieux pour la prévention des conflits et le maintien de la paix en République de Guinée. Aujourd’hui,  dit le président, la menace sur  la paix est sans président ! C’est pourquoi, insiste –t-il, cela pose la nécessité de l’éducation pour la  paix à la base.

A en croire M. Baldé, cette éducation à la paix, a pour  but de développer le sens des valeurs universels et les types de comportements qui s’inspirent de faire la paix. Notifiant quelques avantages liés à cette éducation, il dira que cela va emmener les  jeunes à se connaitre,  à s’apprécier, à se comprendre et à envisager avec sympathie les notions de justice d’égalité, de liberté, de tolérance, et de démocratie.

A ce titre, ajoute-t-il, elle doit développer des capacités pour apprécier des valeurs universelles que véhiculent les droits de l’homme, de liberté, de  justice, d’égalité, de  tolérance et en même temps  agir pour leurs respects.  Pour Abdourahmane Baldé, « le pire ennemi de la paix, c’est l’injustice ». Selon lui,  la paix doit être positive, basée sur le respect de droit de l’homme, de justice, d’égalité et de  dignité.  Cette association ’’Destin en Main’’ compte  changer les mentalités des jeunes pour combattre les violences physiques entre les Guinéens et encourager les débats démocratiques.

Parlant des  objectifs de ce projet, M. Baldé a énuméré entres autres les points ci- après : identifier et impliquer les jeunes à la base pour la promotion de la paix afin qu’ils puissent vivre ensemble ; promouvoir l’engagement  citoyens  des jeunes à la base ;  partager l’expérience américaine avec les jeunes Guinéens  en ce qui concerne le respect  des libertés individuelles , le bénévolat, le respect des lois, et de la diversité ; Faire un répertoire des associations des  jeunes leaders et les organisations syndicales à travers les quatre régions du pays  pour créer un réseau actif pour la paix et la démocratie en Guinée ; faire signer dix mille pétitions sur la paix et l’unité nationale avant 2015.

A rappeler que cette association envisage dans les prochains jours des rencontres avec les leaders des partis politiques et les jeunes dans les quartiers des différentes communes pour, disent-ils, leur apporter des sensibilisations positives.

Par ailleurs, il a invité tous les guinéens à se mettre au travail car, dit-il, c’est seulement par le travail que les Guinéens pourront sortir de la pauvreté. « Ne cherchons pas à attiser la haine ou la peur  entre les Guinéens. Nous devons vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots » a-t-il conclut.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Commentaires