A l’instar des autres pays, la Guinée a célébré ce vendredi, 08 septembre 2017, la journée internationale de l’alphabétisation avec le thème « L’alphabétisation dans un monde numérique ». C’est la salle de conférence de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui a servi de cadre à la rencontre, présidée par le ministre de l’Enseignement pré universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté, avec la présence de Madame Youla Hawa Barry, épouse du Premier ministre, de Madame Camara Fatoumata Dabo, secrétaire exécutive de l’ong PAMOJA, du commissaire général de l’événement « Conakry capitale mondiale du livre », Sanoussy Kaba Diakité, ainsi que de plusieurs autres personnalités.

Prenant la parole sous des applaudissements du public, le ministre Ibrahima Kalil Konaté a replacé l’événement dans son contexte de la célébration de Conakry comme capitale mondiale du livre. « C’est ce qui impulsera, dit-il, le développement d’un environnement littéraire à travers des bibliothèques villageoises qui seront des espaces privilégiés pour la pérennisation des acquis en matière d’alphabétisme ».

Pour Ibrahim Kalil Konaté, « l’extension de l’alphabétisation à toutes les couches sociales et faire d’elle un maillon de promotion sociale, a toujours été une préoccupation du gouvernement du Président Alpha Condé ». C’est pourquoi, il a vivement salué tous ceux qui œuvrent à l’amélioration de l’alphabétisation dans notre pays. Enfin, Ibrahim Kalil Konaté a rassuré que l’engagement du gouvernement ne fera pas défaut dans la lutte contre l’analphabétisme.

De son côté, le commissaire général de l’événement Conakry capitale mondiale du livre, Sansy Kaba Diakité a insisté sur la nécessité pour le ministre Ibrahima Kalil Konaté de continuer les réformes du système éducatif guinéen. « Nous volons que vous preniez un acte pour que dans tout le pays, les ministres, les autorités lisent les ouvrages guinéens dans les établissements scolaires et universitaires », a-t-il demandé au ministre.

Au sortir de cette rencontre, Madame Camara Fatoumata Dabo, secrétaire exécutive du PAMOJA, a salué la promesse du ministre Kalil Konaté de prendre en compte les recommandations issues de cette concertation. « C’est notre vive sollicitation parce que nous avons fait des recommandations pour pouvoir éradiquer l’analphabétisme dans notre pays », a-t-elle demandé, avant de rappeler la nécessité de budgétiser cette préoccupation dans la programmation de 2018 et surtout que certains fonds soient orientés sur le terrain, notamment au niveau des ONG…

Egalement interrogée par Guineematin.com au sortir de cette rencontre, Dr. Rouguiatou Condé, membre de la l’Association pour la Promotion et l’Autonomisation des Filles (APAF) estime que « la célébration de la journée internationale de l’alphabétisation montre que nous accordons de l’importance à l’éducation, quelque soit la couche concernée. Nous avons besoin d’être alphabétisé à tous les niveaux », a-t-elle dit.

Docteur Rouguiatou Condé apprécie les efforts fournis par les autorités guinéennes pour que la couche juvénile, infantile, les femmes surtout soient scolarisées. « Je suis un exemple. Je suis médecin et je sais jusqu’où l’éducation, l’alphabétisation est importante », a -t-elle ajouté.

La rencontre a pris fin par la projection d’un documentaire sur l’alphabétisation et par la prestation d’un groupe d’élèves formés en langue NKo.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tel :622680041

Facebook Comments