Le Premier ministre, Mamady Youla à rendu la démission de son gouvernement au conseil des ministres d’avant-hier jeudi, 17 mai 2018. La nouvelle a surpris bon nombre de citoyens dans la ville des agrumes. Ils attendent désormais impatiemment la nomination d’un nouveau PM qui peut faire l’affaire des guinéens, rapporte Guineematin.com à travers un des correspondants dans la préfecture.

La nomination du futur Premier ministre et des membres du gouvernement fait la une des débats dans les cafés, les bureaux, les kiosques, les marchés et d’autres lieux de rencontre de Kindia. Choisir un bon premier ministre, qui peut satisfaire les guinéens, c’est le souhait des citoyens interrogés par notre reporter.

C’est le cas d’Ibrahima Diakité, étudiant en Licence 3 Sciences Economiques à l’Université de Kindia. Pour lui, le président de la République devrait nommer « une personne qui va satisfaire les guinéens qui sont dans une situation de crise. Donc, il doit faire un bon choix pour pouvoir bien gérer le pays. Dans ce remaniement aussi, il faut qu’il y ait de bons ministres dans les différents départements pour que la Guinée puisse redécoller afin de bâtir une économie forte et durable ».

Pour sa part, Abdoulaye Bah, enseignant de son état, souhaite que le président choisisse un premier ministre patriote, conciliant, pas seulement un technocrate. « Nous voulons un premier ministre rassembleur, qui pense au peuple. On ne peut pas dire aussi que tous les éléments de l’ancien gouvernement sont mauvais. Il ya des gens permis eux qui ont accompli leurs tâches. Mais, le président doit voir aussi les cadres de l’intérieur. Le plus souvent, on choisi les ministres à Conakry, pourtant à l’intérieur aussi, il y a des gens qui sont capables », estime Abdoulaye Bah.

Par contre, une autre citoyenne doute de la volonté de nos gouvernants de sortir la Guinée de sa misère. Selon Mariam Doumbouya, domiciliée au quartier Manquépas, la nomination des ministres en Guinée c’est toujours en la faveur du président et de ses proches. « Les ministres guinéens sont installés pour leur président. Nous avons vu le cas de Lansana Kouyaté ici. Quand il venait d’arriver, beaucoup de choses ont changé. Mais, depuis que son chef a vu que ce n’est pas avantageux pour lui, il y a eu changement de systèmes. Nos ministres viennent juste pour remplir leurs poches et défendre leur chef. Ils ne viennent pas pour aider le peuple. Donc, nous souhaitons cette fois-ci que les choses se passent autrement. Les guinéens souffrent trop », se plaint la bonne femme.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Guineematin