Mamadou ASelon notre confrère sénégalais, lequotidien, le pouvoir de Conakry aurait refusé l’atterrissage d’un avion militaire transportant notre compatriote guéri d’Ebola, ce qui aurait contraint le jeune étudiant à subir un long contour, via Kédougou (Sénégal), Gnafou (Mali Guinée), Labé et Conakry… A Labé, le correspondant local de Guineematin.com, qui avait annoncé l’arrivée du jeune étudiant guéri d’Ebola à Kédougou (cf : http://guineematin.com/?p=4034), a tout fait pour avoir les détails liés à ce voyage, sans succès. Joint au téléphone par Guineematin.com, le ministre de la Coopération internationale estime qu’on a d’autres choses à traiter maintenant que ce retour, parlant de sensibilisation des populations sur le virus Ebola, la démultiplication des sensibilisations réussies notamment à Télimélé, etc. Sur le retour de notre compatriote, le ministre Koutoubou Moustapha Sano s’interroge sur l’opportunité de ce rapatriement. Se demandant notamment l’opportunité pour l’Etat sénégalais de renvoyer en Guinée un compatriote qui n’est plus malade ! « Pour quelle raisons le ramener, étant guéri ? Où est le principe de libre circulation des personnes et des biens consacré par la CEDEAO ? », s’interroge, entre autres, le ministre de la Coopération internationale Enfin, Moustapha Koutoubou Sano a semblé regretter le raidissement des autorités sénégalaises dans leur décision de se fermer à la Guinée, malgré les appels à la fois de l’Union africaine et des Nations Unies à l’ouvrir des frontières…

Facebook Comments