ARMP, Autorité de Régulation des Marchés Publics Des travailleurs de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) qui ont contacté Guineematin.com sont remontés contre leur direction générale. Ils se plaignent notamment du non payement de leurs salaires depuis quatre mois.

Selon un employé de l’ARMP, depuis le mois de mai dernier, aucun travailleur n’a reçu un kopeck de son salaire, alors que tout le monde va au travail chaque matin. «  A la veille du départ de l’ancien directeur, monsieur Guillaume Curtis, le financier avait déjà fait l’ordre de virement de nos salaires. C’est vers le 25 ou le 26 mai 2016. Mais, avec le limogeage du DG, il a été ordonné de bloquer le compte bancaire de l’ARMP à la Banque Centrale. Toutes les transactions concernant le virement de nos salaires ont été bloquées », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, les employés croyaient qu’avec la venue d’un nouveau directeur général, en l’occurrence Jonas Moukamba Kadiata Diallo, leur situation allait être réglée, mais en vain. « Nous pensions qu’avec sa venue, nous allions avoir accès à nos salaires. Mais, depuis tout ce temps-là, rien n’est fait. Nous sommes bloqués… Pourtant, les employés de la boite ont des contrats qui les lient à l’ARMP… », a expliqué notre interlocuteur, ajoutant que le fonctionnement réel de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) est totalement bloqué aujourd’hui par le fait du directeur.

A la question de savoir si ces travailleurs ont cherché à rencontrer le nouveau directeur général, notre source a dénoncé le refus de Moukamba Kadiata Diallo de communiquer et d’ailleurs qui a fermé la porte aux travailleurs. « On a cherché à le contacter ; mais, c’est quand quelqu’un est ouvert que vous pouvez parler de ça. Normalement, c’est à lui de donner les bonnes informations », a lancé le travailleur.

Enfin, pour tenter de recouper cette information, Guineematin.com a joint au téléphone monsieur le Directeur Général, Jonas Moukamba Kadiata Diallo. L’air coopératif, il a proposé au journaliste de le trouver à son bureau, au siège de l’ARMP. Mais, sur place, l’homme fort de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics a plutôt préféré « réguler » notre entretien et même notre méthode de travail ! « Tout doit être en off », a exigé Jonas Moukamba ; alors qu’on a quitté Kipé pour Kaloum uniquement pour recueillir sa version, après notre échange téléphonique…

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin