La rédaction de Guineematin.com vient de recevoir le discours de Dr. EDWIGE ADEKAMBI DOMINGO, représentante résidente de l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, à l’occasion de la remise officielle des médicaments et matériels médicaux et roulants. C’était le 22 août.

Guineematin.com vous propose ci-dessous, l’intégralité de ce discours :

Conakry, 22 août 2014

  • Monsieur le Ministre de la Coopération Internationale 
  • Monsieur le Ministre de la Santé
  • Madame la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance
  • Mesdames et messieurs les cadres des différents départements ministériels
  • Chers Collègues du Système des Nations Unies 
  • Distingués Invités, Mesdames  et Messieurs,

Il y a seulement 80 jours (le 02 juin 2014), nous étions dans cette même salle pour la remise d’équipements et de matériels médicaux, de matériel roulant, de médicaments qui sauvent la vie et de produits contraceptifs dans le cadre des engagements pris par l’UNFPA dans le cadre du 7ème Programme de Coopération entre la Guinée et le Fonds des Nations Unies pour la Population.

Le contexte de ce jour semble similaire, mais notre présence ici à tous, répond à l’urgence de l’heure est d’accélérer la riposte contre l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola en vue de l’éradiquer très rapidement.

Je voudrais remercier et féliciter le gouvernement de la Guinée pour tous les efforts déployés avec l’appui de ses partenaires, depuis la déclaration officielle de l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola le 21 mars 2014.

Les équipements et matériels qui seront remis ce jour 22 août 2014, participe de la contribution de l’ensemble du Système des Nations Unies en Guinée pour la mise en œuvre efficiente du nouveau plan de réponse dont le processus d’affinement est en cours de finalisation. Ces équipements ont été acquis sur les fonds d’urgence de l’UNFPA, en réponse aux décisions de la rencontre interministérielle tenue à Accra les 2 et 3 juillet 2014.

Monsieur le Ministre, distingués invités,

Il s’agit entre autres de :

–       Kit d’accouchement individuel et médicalisé pour la sécurisation de 8,000 accouchements dans les communes affectées.

–       1 véhicule Pick-up renforcé en appui au dispositif de surveillance mis en place par le ministère de la santé

–       4 motos et 100 vélos pour les activités de suivi des contacts, en compléments aux 9 motos et 90 vélos déployés à Guéckédou et Macenta en avril 2014 et qui ont permis de faire le suivi de près de 3000 contacts et de relever environ 300 alertes.

–       200 kits de travail (gilet, pantalon, chaussures, sac et casquette) et 200 blouses pour les agents déployés dans les points d’entrées au niveau des frontières.

–       50 lits et matelas pour le renforcement des centres de traitements et les centres de transits.

–       15000 paires de gants pour renforcer la protection des agents de santé dans les formations de santé à risque.

Le montant total de ces équipements s’élève à 298 830 $US soit 2,112,728,100 GNF.

En complément à ces équipements, et suite à la requête expresse du Ministre de la santé et de vous-même, nous procédons également, à la remise de 8 véhicules pick-up et de 2 ambulances médicalisées prévues dans les plans de travail annuel 2014, en complément aux 5 ambulances et 2 pick-up remis le 02 juin 2014. Je voudrais remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans la diligence de la réponse de l’UNFPA afin qu’en moins d’une journée, ceci soit une réalité, il s’agit en particulier de la Direction Générale des Douanes, La Direction Nationale du Protocole et de la Pharmacie Centrale de la Guinée.

Ces 8 véhicules sont destinées aux activités de coordination et de supervision de

–       l’UCC : 1 véhicule

–       Ministère de la Santé : 6 véhicules – 3 niveau central et 3 pour les directions préfectorales ciblées

–       Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance : 1 véhicule

Les ambulances médicalisées étaient prévues pour les préfectures de Kankan et de Lola. Toutefois, la préfecture de Kankan vient de recevoir deux ambulances, dont 1 offerte par la Fondation de la Première Dame dont l’engagement soutenu pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale mérite d’être reconnue une fois encore.

La seule préfecture couverte par le programme qui ne dispose pas actuellement d’ambulance reste Macenta. A ce titre, l’UNFPA souhaite redéployer l’ambulance prévue pour Kankan à Macenta, à votre meilleure convenance.

Excellence Monsieur le Ministre, Distingués invités,

 Avant de terminer mon propos, permettez-moi de mettre l’accent sur l’un des aspects clés de la contribution de l’UNFPA à la réponse nationale contre l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola. Comme nous le savons tous, les femmes sont plus exposées à la Maladie à Virus Ebola du fait de leur fonction sociale : elles constituent 56% des cas en Guinée. Ce sont elles qui produisent les soins à leurs enfants et à leurs époux. Les femmes enceintes est doublement vulnérable du fait de la grossesse.

Depuis le début de l’épidémie à ce jour, selon les statistiques disponibles, 7 femmes enceintes sont décédées suite de la Maladie à Virus Ebola (3 à Macenta, 3 à Guéckédou et 1 à Conakry). Bien que ce chiffre semble être faible, la particularité des décès des femmes enceintes se situe dans les rites cultuels liés à leur enterrement et qui nécessitent souvent la séparation de l’embryon de la mère, exacerbant ainsi les risques de contamination de plusieurs autres femmes impliquées dans cette opération. C’est l’une des raisons pour lesquelles, l’UNFPA intensifie son accompagnement dans la réponse visant la prévention et le contrôle de l’infection à travers des stratégies de santé de la reproduction focalisées sur les femmes enceintes. A ce jour, 8,000 ménages de femmes enceintes ont été touchées grâces aux efforts soutenus du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance que je salue ici, avec l’appui de l’UNFPA à travers la distribution de kits d’hygiène spécifiques aux femmes enceintes. Je saisis l’occasion pour remercier la Pharmacie Centrale de Guinée pour sa gestion exceptionnelle des produits et kits mis à sa disposition dans le cadre de la riposte contre Ebola.

Monsieur le Ministre, distingués invités

 Le 19 août dernier les autorités de la préfecture de Guéckedou ont lancé les activités de mobilisation sociale et de communication de proximité de l’ONG Espoir Santé avec l’appui de l’UNFPA. Ces activités visent spécialement 2000 femmes enceintes et leurs familles dans ladite préfecture.

D’autres interventions visent la protection des sages-femmes et autres personnels de santé impliquée dans les CPN et les accouchements.

Pour finir, je voudrais souligner l’engagement de l’UNFPA à poursuivre sa contribution dans la réponse consolidée du Système des Nations Unies,  en appui à l’accélération de la riposte nationale contre Ebola et surtout pour sauver davantage de vies humaines, dont celles des femmes, des adolescentes et jeunes.

Les leçons de sagesse délivrées par les philosophes antiques nous enseignent que les épreuves nous font grandir. Puisse la Guinée sortir rapidement et davantage grandie dans cette nouvelle épreuve.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Commentaires