direction-communale-de-ratomaA une semaine de la rentrée  des classes au compte de l’année scolaire 2016- 2017, les préparatifs vont bon  train dans la commune de Ratoma, même s’il  reste des choses à faire, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour Ibrahima  Fofana Calva, le Directeur Communale de l’Education (DCE) de Ratoma, les préparatifs sont très avancés  dans sa commune : «  concernant les préparatifs de la rentrée scolaire 2016-2017,

nous avons commencé par le Comité Communal de Pilotage de l’Education (CCPE), qui a regroupé au tour de moi l’ensemble des acteurs de l’éducation, sous l’égide de Mr le maire de la commune de Ratoma. Nous avons débattu, durant deux jours, de tous les problèmes relatifs à l’avancement du système éducatif de la commune de Ratoma. Donc,  ce CCPE nous a permis d’identifier les problèmes  pour nous permettre de procéder à une bonne ouverture des classes », a-t-il dit.

 Ibrahima Fofana Calva, Directeur Communale de l’Education de Ratoma

Ibrahima Fofana Calva, Directeur Communale de l’Education de Ratoma

Monsieur le Directeur Communale de l’Education (DCE) de Ratoma ajoute qu’au cours de ce CCPE « nous avons arrêté d’abord de procéder à  l’assainissement  de toutes les écoles, le curage des toilettes. Après le CCPE, nous avons tenu des réunions d’informations au niveau des chefs d’établissements. Au jour d’aujourd’hui, nous sommes très avancés dans les préparatifs », a-t-il  fait savoir.

Ibrahima Fofana Calva souligne cependant qu’il reste à faire « il reste à recevoir quelques fournitures. Nous en avons reçu au jour d’aujourd’hui, mais ce qui est essentiel n’est pas encore venu. Il s’agit de la craie, nous savons que la craie est très indispensable, et les cahiers. Donc, je crois que d’ici la fin de la semaine, nous aurons la craie et les cahiers », a dit laissé entendre le directeur.

Parlant du taux de réussite aux examens nationaux pour la session 2016, Ibrahima Calva Fofana a confié que« le pourcentage varie. Nous  avons eu plus de 80 % pour l’examen d’entrée en 7ème, année, plus de 60 % au BEPC et le Baccalauréat a varié entre 50 et 55 % d’admis », a précisé notre interlocuteur.

Monsieur le Directeur Communale de l’Education (DCE) de Ratoma a aussi ajouté que la fièvre Ebola était à la base de la faible réussite dans la commune de Ratoma, surtout au baccalauréat : « vous savez que nous sommes sortis de la maladie à fièvre Ebola. Ça avait pesé sur  nos élèves et nos institutions. Donc, c’est ce qui avait un peu joué sur le taux de réussite dans la commune de Ratoma ».

Selon les prévisions de la direction communale, pour la prochaine ouverture, Ratoma pourrait avoir au total 5450 élèves, dont 2530 filles.

Kadiatou Baldé pour Guineematin.com

Tél. :664600100- 620528554

 

Facebook Comments

Guineematin