Rien de grave n’a motivé le déplacement des citoyens de Ballagal, relevant de la commune rurale de Pilimini, dans la préfecture de Koubia pour la ville de Labé, a appris un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée de sources officielles.

Lors de l’une de nos précédentes éditions, votre quotidien en ligne Guineematin.com relayait une information selon laquelle « tous les citoyens de Ballagal décident de fuir leur village ».

Si au moment où nous mettions cette nouvelle en ligne aucune autorité locale ne pouvait expliquer avec exactitude ce qui avait motivé ce départ de toute une famille pour la commune urbaine de Labé, aujourd’hui, le maire de la commune rurale de Pilimini, Elhadj Mamadou Bobo Baldé croit en savoir un peu plus.

« Je n’étais pas informé. Maintenant que je suis informé, c’est une seule famille qui a quitté. Elle est en instance de retourner. Apportez donc un rectificatif » a déclaré le maire de la commune rurale au téléphone de Guineematin.com, dans la soirée d’hier vendredi, 23 février 2018.

Un ressortissant de Pilimini vivant à Conakry, Imrana Diallo a aussi confirmé, vendredi soir, au téléphone de Guineematin.com que c’est une seule famille qui habite ce hameau.

« Si je vous dis que l’imam est rentré, est-ce que vous allez me croire ? » a-t-il interrogé à ce sujet.

Le président du Conseil Préfectoral des Organisations de la Société Civile (P-CPOSC) de Koubia, Mamadou Alpha Diallo, correspondant de presse dans le coin, a également ajouté qu’au « moment où on diffusait la nouvelle, la famille en question se concertait pour organiser le retour ».

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin