Commune de Ratoma, BatoutaDans le cadre de mettre fin à l’épidémie à virus Ebola, le Conseil national des organisations de la société civile de Guinée (CNOSCG), en collaboration avec l’UNICEF, a procédé à la mise en place du comité de veille sanitaire des 34 quartiers de la commune de Ratoma.

Cette cérémonie a regroupé les autorités communales, les partenaires au développement et les membres du Conseil régional des organisations de la société civile.
A cette occasion, Sékou Batouta Camara, président de la délégation spéciale de Ratoma, visiblement satisfait, dira que « La commune de  Ratoma est prête à se battre pour que ce comité de vielle qui est mis en place puisse réussir sa mission ».

Dansa Kouroumah, CNOSC, Ratoma, UNICEFPour sa part, Dansa Kourouma, président du conseil national des organisations de la société civile de Guinée (CNOSCG) dira que « le but ultime de cette activité est d’informer et sensibiliser la population de Ratoma pour qu’elle accepte de prendre en main la riposte locale contre Ébola. Cette prise en charge passe par donner les moins d’action à la communauté ; l’information, le matériel, nécessairement les moyens pour qu’elle puisse s’organiser au niveau des quartiers à travers les comités de vielle qui seront composés des représentants crédibles de la communauté, qui vont jouer le rôle d’interface, le rôle de veille, de facilitation et de médiation  entre les populations et les organisations qui viennent pour mettre des actions…».

Selon Dansa Kouroumah, pour éviter la concurrence déloyale sur le terrain, la coordination nationale a reparti des zone en fonction des partenaires stratégiques, le CNOSCG est en partenariat avec l’UNICEF, les activités de mise en place du comité de veille du CNOSCG concerne les communes de Ratoma, de Kaloum, de Matam et toute la zone ouest. « Je suis convaincu que dans deux mois avec l’implication de la société civile on peut finir avec Ebola », estime Kouroumh.

Vous pouvez écouter le président du CNOSC, Dansa Kouroumah, en cliquant sur le lien ci-dessous :

De son coté, Madina Bah, représentante de l’UNICEF a suggéré aux autorités communales de prendre leur responsabilité et que l’UNICEF à son  tour s’engage à accompagner les autorités dans la lutte contre Ebola.

« L’UNICEF a été avec vous bien avant Ébola, bien avant d’autres difficultés que la Guinée a traversé, elle restera avec vous pour vaincre Ebola et pour continuer à travailler pour le bien être des enfants et femmes de Guinée après Ebola. Si la commune de Ratoma s’engage contre Ebola, Conakry sera débarrassée d’Ebola et la Guinée sera débarrassée », a-t-elle dit.

Vous pouvez écouter la représentante de l’UNICEF en Guinée, Madina Bah en cliquant sur le lien ci-dessous :

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments