compagnies aériennes à SékoutouréahComme indiqué précédemment, le président de la République a reçu, hier, mercredi 20 août 2014, les ambassadeurs, les chefs des institutions internationales et les représentants des compagnies aériennes sur les mesures de riposte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Guineematin.com vous propose ici l’intégralité du communiqué du bureau de presse de la présidence de la République :

Sékhoutouréya, 20 août 2014 – Face à la propagation du virus Ebola qui fait encore des victimes en Guinée, le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a rencontré ce mercredi 20 août 2014 au Palais Sékhoutouréya, les ambassadeurs, les institutions internationales et les représentants des compagnies aériennes. L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur les mesures prises à l’aéroport international de Conakry-Gbéssia dans le cadre de la riposte contre cette maladie afin de mieux rassurer les compagnies aériennes qui desservent Conakry. Il faut rappeler que suite à la persistance de l’épidémie Ebola, 4 compagnies ont provisoirement cessé de fréquenter l’aéroport de Conakry. Il s’agit  d’Emirates Airlines, ASKY Airlines, Air Côte D’Ivoire et Sénégal Airlines.

Il reviendra tout d’abord au ministre des Transports, Aliou Diallo, de revenir sur les mesures de réplique à la fièvre hémorragique à virus Ebola au niveau de son secteur. Au nombre de ces mesures, il a cité l’installation du dispositif de lavage des mains avec de l’eau chlorée à l’entrée de la zone de départ, disponibilité d’un espace de contrôle sanitaire dans le hall d’entrée, obligation à tout passager de remplir le formulaire de déclaration de santé et de se soumettre à un contrôle de température, annulation d’embarquement de tout passager dont la température est égale à 38 degré, mise en place de deux zones d’isolement sécurisées pour la gestion des cas suspects.

Selon le ministre des Transports, ces dispositifs mis en place ont permis d’empêcher l’embarquement de 47 passagers de juin à juillet 2014. De ce fait, il a sollicité des mesures d’accompagnement pour éradiquer cette maladie dans le secteur des transports et parmi lesquelles le renforcement du personnel médical qualifié à l’aéroport, l’acquisition de matériels d’intervention et d’une ambulance, l’appui financier pour l’équipe médicale installée à l’aéroport.

Faisant le point sur la situation épidémiologique d’Ebola en Guinée, Dr Daogo Sosthène Zombre, coordinateur OMS/Ebola a indiqué ce qui suit : Mois de mars 2014, 51 cas ont étés notifiés et 35 décès ; avril, 74 cas et 48 décès ; mai, 74 cas et 42 décès ; juin, 95 cas et 69 décès ; juillet, 47 cas et 36 décès ; août, 83 cas et 29 décès.

Concernant le suivi des contacts, Dr. Sakoba Kéita, chef service prévention, a signalé qu’aucun contact ne se déplace d’une Préfecture à une autre avant les 21 jours. Comme pour rassurer que tous les contacts sont enregistrés et suivis de près.

Au nom de l’Association des compagnies aériennes, Stephan Grisson dira que les dispositifs pris à l’aéroport sont satisfaisants. Toutefois, il a sollicité davantage le contrôle des passagers avant l’embarquement et la prise de la température du personnel de l’aéroport.

De leur côté, les ambassadeurs et les représentants des institutions internationales qui ont apprécié les mesures prises à l’aéroport, ont tour à tour rassuré le chef de l’Etat de leur appui à la Guinée pour éradiquer cette maladie.

Pour sa part, le Président de la République, le Professeur Alpha Condé a lancé un appel à la conscience des diplomates accrédités en Guinée pour qu’ils donnent fidèlement à leurs pays, des informations sur Ebola. Le chef de l’Etat a aussi demandé l’appui des partenaires bi et multilatéraux pour le renforcement des capacités des centres de traitement en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria afin d’éradiquer cette fièvre à virus Ebola. Selon lui, tant qu’il y a un cas d’Ebola dans un de ces trois pays, on n’a pas encore mis fin à cette épidémie.

 

Le Bureau de Presse de la Présidence

Facebook Comments