Dans les conditions normales, l’élection des membres du conseil national de l’ordre des pharmaciens de Guinéens est prévue après-demain, samedi, 14 octobre 2017. Mais, selon des confidences faites à Guineematin.com, cette élection pourrait bien être perturbée comme cela a d’ailleurs été le cas pour l’élection des membres de l’ordre des médecins.

Il y a quatre mois, le ministère guinéen de la Santé échouait à la mise en place des membres de l’ordre national des médecins. A en croire certains de nos informateurs, la commission électorale mise en place par le Département de la santé pour l’élection de l’ordre des pharmaciens est décriée et n’a voulu prendre aucun contact avec le bureau sortant.

Pire, à 24 heures de la date des élections et contrairement aux textes en vigueur, cette commission n’a toujours pas été capable d’afficher la liste électorale.

Bref, plusieurs reproches sont faits au processus de la mise en place de l’ordre et les autorités sanitaires sont pointées du doigt. Certains n’hésitent pas à s’attaquer au ministre. Dr. Abdourahmane Diallo serait sous pression de certains caciques du régime auxquels notre ministre n’oserait pas dire NON, même s’ils n’ont pas raison…

Déjà, plusieurs sages et même un de ses collègues ministre auraient essayé des démarches pour éviter une implosion. Mais, Abdourahmane Diallo et Cie n’ont d’oreilles que pour ceux qui ont du poids à Sékoutouréah.

Finalement, le bureau sortant de l’ordre national des pharmaciens a écrit à Docteur Abdourahmane Diallo pour lui signifier son refus d’accepter une si mauvaise élection. « Nous récusons la commission électorale qui a déjà montré sa partialité, son incompétence, sa méconnaissance de la loi… », proteste la lettre.

En attendant d’avoir une confirmation du président sortant, Docteur Fodé Oussou Fofana, d’une vraie fronde, Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour lire cette lettre adressée au ministre de la santé :

Ordre des pharmaciens

Facebook Comments