SécuritéDans but de mieux qualifier nos services de sécurité, la délégation de l’Union européenne en Guinée vient d’offrir un manuel de formation à l’L’Ecole Nationale de Police et de Protection Civile (ENPPC). La cérémonie de remise de ce document a eu lieu hier, mardi 25 septembre 2018, dans l’enceinte de l’établissement situé à Kagbélén dans la préfecture de Dubréka.

Dans son discours de circonstance, le Directeur de la formation à l’Ecole Nationale de Police et de Protection Civile (ENPPC), Abdel Kader Badi Touré, a indiqué que le manuel contribuera efficacement à la formation spécialisée des futurs officiers de police judiciaire et au renforcement des capacités des uns et des autres. « Le manuel constituera une ressource très précieuse pour l’Ecole Nationale de Police en termes de documentation pédagogique », explique le commissaire Abdel Kader Badi Touré.

L’officier rappelle aussi que l’auteur du document, Thierry Breuil, de la direction de la coopération internationale française, s’est distingué dans l’accompagnement de l’ENPPC à travers un processus de renforcement de ses structures. « Au sein de nos centres d’instruction, Thierry Breuil a servi selon les besoins, de conseiller, de formateur ou de facilitateur, toujours disposé à apporter son expertise partout où besoin en est », a-t-il fait remarquer.

Ensuite, l’officier de police a, au nom du DG de l’ENPPC, remercié la coopération française et l’Union européenne pour avoir soutenu, depuis l’ouverture de cette école, la formation, la qualification de 303 agents de police et de protection civile, 460 officiers de police, 67 officiers de police judiciaire et 875 agents qui sont en phase finale de formation.

Pour sa part, madame Jurate SMALSKYTE, cheffe d’équipe gouvernance à la délégation de l’Union européenne en Guinée, a relevé que le déficit de formation des effectifs de la police nationale et de la protection civile a longtemps constitué un défi pour le secteur de sécurité dans notre pays. D’où l’initiative d’ouvrir l’Ecole Nationale de Police et de Protection Civile le 29 septembre 2016.

« Environ 1200 agents et officiers sont déjà sortis de l’école de police avec une formation de qualité et 800 agents sont actuellement en formation », a-t-elle dit tout en rappelant que le manuel dont il est question présente le Code pénal, le Code de procédure pénale et explique comment les appliquer dans le respect du droit et de la déontologie.

« Ce manuel constitue un élément majeur pour améliorer les enquêtes menées par les officiers de police judiciaire et pour leur permettre de fournir à la justice des preuves de la culpabilité d’individus. Rendre justice à partir de preuves irréfutables est essentiel pour un Etat de droit. Cela améliore la confiance de la population envers les institutions policières et judiciaires et incite les citoyens à se tourner vers la police lorsqu’ils se sentent lésés », précise madame Jurate SMALSKYTE.

Madame SMALSKYTE ajoute que ce 3ème programme d’appui à la réforme du secteur de la sécurité résulte de la volonté de son institution de s’engager aux côtés de la Guinée dans une dynamique d’appui à la police pour obtenir des avancées dans plusieurs domaines.

Aux policiers qui ont été formés, notamment ceux de la police judiciaire, la cheffe d’équipe gouvernance à la délégation de l’UE en Guinée, exhorte l’application des notions apprises qui, estime-t-elle, permettront de redresser l’image et la perception de la police et de la justice auprès des citoyens. « C’est un beau défi. Vous êtes désormais en première ligne pour le relever », lance madame Jurate SMALSKYTE.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin