Comme annoncé dans l’une de nos précédentes publications, le chef de file de l’opposition guinéenne (accompagné de son Secrétaire Général et homme de confiance, Aliou Condé) est déjà à Sékhoutouréya pour répondre à l’invitation du chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. Peu avant son départ pour la présidence de la République, l’opposition s’était retrouvée au QG de l’UFDG à Hamdallaye CBG ce lundi, 2 avril 2018, pour s’entendre sur le mandat assigné à Cellou Dalein Diallo.

Au sortir de la rencontre qui a duré plus de 2 heures, les opposants, par la voix de leur porte parole, Alhousseiny Makanéra Kaké, ont réitéré leur soutien à Cellou Dalein Diallo pour la réussite de sa mission. « L’opposition a encouragé le chef de file de l’opposition à rencontrer monsieur le Président Alpha Condé ce soir à partir de 15 heures 30’ », a entamé Makanéra Kaké, au nom de ses pairs.

Selon Makanéra Kaké, l’opposition souhaite voir se concrétiser l’exécution totale des accords du 12 octobre 2016. C’est notamment la poursuite des enquêtes pour identifier et mettre à la disposition de la justice les auteurs et commanditaires des « massacres » des militants lors des manifestations politiques, l’audit du fichier électoral, le dédommagement des victimes des pillages économiques, la restitution de leurs suffrages « volés » lors des élections locales, etc. « Nous avons eu un débat fructueux et nous avons dit que le président de l’UFDG bénéficie de notre bénédiction pour rencontrer le président de la République », a-t-il conclu.

Prenant la parole, le « missionnaire de l’opposition », Cellou Dalein Diallo a rappelé que sa rencontre avec le chef de l’Etat consistera à défendre l’intérêt de l’opposition. « Il y a certains points qu’on défend depuis des années : l’ouverture des enquêtes pour identifier les auteurs et commanditaires des crimes lors de nos manifestations, l’indemnisation ou l’assistance à ceux qui ont perdu des proches, à ceux dont les biens ont été vandalisés ou détruit par les extrémistes du RPG avec la complicité des forces de défense et de sécurité, la mise en place d’une nouvelle CENI, l’audit et l’assainissement du fichier électoral, la mise en place de la Haute cour de justice, etc. L’autre aspect est la restitution des nos suffrages », a-t-il expliqué, ajoutant que les manifestations programmées pour cette semaine restent encore d’actualité.

« A l’issue de notre entretien, s’il est fructueux et productif, s’il y a consensus sur les principales revendications de l’opposition, on avisera », a précisé Cellou Dalein Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin