Dans un communiqué signé dans l’après-midi de ce jeudi, 02 octobre 2017, la Haute Autorité de la Communication a annoncé une sanction contre la radio privée Espace Fm, appartenant au groupe Hadafo Médias, dirigé par Lamine Guirassy. 

Les huit commissaires qui ont pris cette décision (signée de la présidente, Martine Condé) reprochent à nos confrères et partenaires Espace FM d’avoir diffusé « des informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’Etat et de saper le moral des forces armées et de l’ordre public » dans l’émission Les Grandes Gueules d’hier, mercredi 1er novembre 2017.

Bref, après l’interpellation de quatre journalistes du groupe Gangan RTV, la détention du Coordinateur de ce groupe et les sévices des gendarmes de l’escadron mobile numéro 3 de Matam contre plusieurs journalistes, la Haute Autorité de Communication vient d’infliger une suspension d’une semaine (du 3 au 9 novembre 2017) à la radio Espace Fm et à l’ensemble de ses stations relais sur le territoire national.

En décaissant quatre milliards de fonds publics pour acheter des gadgets, carburer des véhicules, louer des salles et payer des communicants pour sensibiliser les Guinéens sur la citoyenneté et la paix, les autorités du pays imposent au même moment une semaine exceptionnellement affligeante à la presse guinéenne, à la liberté tout court et à la démocratie…

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour visionner ce communiqué de la HAC :

Communiqué, la HAC suspend la Radio Espace

Facebook Comments

Guineematin