Virus EbolaUn peu comme l’avaient fait les ressortissants de Télimélé contre Ebola, les fils et filles de Macenta se mobilisent pour sensibiliser leurs parents dans les différents villages de la préfecture, a appris Guineematin.com

Actuellement, une mission mixte (gouvernement/ressortissants) distribue, depuis hier, mercredi 17 septembre, des kits de prévention contre la fièvre hémorragique à virus Ebola dans les différentes familles, a appris Guineematin.com d’une source proche de cette délégation.

Selon nos informations, cette mission impulsée par le commandant Pépé Bilivogui Celestin, conseiller spécial du ministre des Télécommunications, Oyé Guilavoqui, devait être dirigée par les ministres de la Santé, Rémy Lamah et de la Communication, Makanéra Alhousseiny Kaké, qui sont actuellement à N’zérékoré, au secours des autorités locales secouées par une ‘’rébellion’’ des populations de la sous-préfecture de Waumey.

Pour l’instant, les constats du terrain révèlent plusieurs victimes d’Ebola à Macenta. A en croire des informations confiées à Guineematin.com, le village de Noborotono aurait enregistré le plus nombre de victimes (on parle de plus de vingt, voire même cinquante morts) ; le village Yomaï aurait enregistré 8 morts ; Irié, une dizaine de morts ; Baibony, 5 morts ; Malowaita, 8 morts…

A en croire nos informateurs, de tous les villages parcourus par cette mission depuis hier, seul le village de ‘’Boo’’ n’a aujourd’hui enregistré aucun décès (zéro cas). Parce que, dit-on, les ressortissants de ce village s’étaient mobilisés très tôt pour y envoyer des kits et conseiller les habitants sur les moyens de prévention.

Nouhou Baldé

Facebook Comments