L’Union des Forces Républicaines est dans l’ambiance des préparatifs de l’an 17 de l’arrivée de Sidya Touré à la tête du parti. L’Assemblée générale, tenue ce samedi 28 octobre 2017, a essentiellement tourné autour de cette célébration. C’est le président Sidya Touré qui a dirigé la séance, entouré des ses principaux lieutenants : Baïdy Aribot, Elhadj Ibrahim Bangoura, Bakary Goyo Zoumanigui, Mohamed Tall, Babara Fofana, Boubacar Barry, et de nombreux militants, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Deux événements majeurs vont se succéder à l’UFR les 2 et 4 novembre 2017. Il s’agit respectivement de cinq (5) conférences et d’un meeting géant au palais du peuple. Pour le président Sidya Touré, « nous allons organiser cinq (5) conférences qui vont porter sur des thèmes comme le Leadership, le Renouveau de l’Etat qui font partie du programme de l’UFR. Mais, nous voulons reconduire cela et en faire un débat national. On a appelé des spécialistes pour traiter de ces questions, pour qu’on partage leur expérience, leur compréhension de ces sujets et à la suite de cela, je pense que cela nous permettra de corriger nous-mêmes notre programme. C’est surtout aussi un débat national. Quand vous posez le problème du leadership en Guinée, ou le problème du renouveau de l’Etat ou de l’Agriculture, c’est très important. Je voulais qu’on entende d’autres thèmes dans les sièges des partis politiques que les discussions éternelles sur les dates des élections ; qui n’est pas content de qui », a laissé entende la Haut représentant du chef de l’Etat.

Les deux autres thèmes à débattre au siège de l’UFR le 2 novembre portent sur l’Education et le dividende démographique. Les conférences seront animées entre-autres par Dr Ousmane Kaba (Koffi Annan), le professeur Maurice Zobgélémou (ancien ministre de la justice) et Boubacar Barry de l’UFR (ancien ministre de la pêche).

Pour ce qui est du meeting programmé le samedi 04 novembre, Sidya Touré dira que cette manifestation « c’est pour réaffirmer notre retour sur la scène publique, parce que depuis quelques temps, nous étions restés à observer les choses dans une certaine position. A partir du 4 novembre, l’UFR reprend sa place en tant que parti politique majeur qui se fera entendre sur tous les sujets économiques, sociaux, politiques », a laissé entendre l’ancien premier ministre.

Alpha Mamadou Diallo pour guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin