A un mois de l’ouverture annoncée des classes, certaines écoles publiques de Conakry affichent un visage pas du tout enviable. Malgré sa rénovation en 2014, l’école primaire de Simbaya 2, située au quartier Nassouroulaye, dans la commune de Ratoma, est aujourd’hui fortement dégradée, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.Cette école ne semble pas prête à accueillir des élèves dans un mois, soit le 15 septembre prochain, si cette date annoncée par un communiqué du Conseil des ministres est maintenue. En plus du mauvais visage que présente l’édifice, cette école manque d’eau, de tables-bancs, de mobiliers de bureau.

Construite en 1990 par l’entreprise AFRICOF, l’école primaire de Simbaya 2 a connu sa toute première rénovation en 2014. La toiture en métal cède sous la pression de la pluie, laissant l’eau coulée.

Madame Djénabou Diakoun Diallo, directrice adjointe de l’école, se plaint de l’état du bâtiment. « L’école a bénéficié en 2014 d’une réfection de sa toiture et d’une couche de peinture. Mais, j’avoue que cela n’a rien arrangé. Nos bureaux sont inondés et certaines classes sont aussi dans la même situation », a-t-elle expliqué.

Avec un effectif de deux mille six cent soixante trois (2 663) élèves, l’école primaire de Simbaya 2 n’a jusqu’à ce jour aucun point d’approvisionnement en eau potable. Il n’y a ni adduction d’eau par la Société des Eaux de Guinée (SEG), ni forage, ni puits. Les latrines, pourtant bien équipées, sont également à l’abandon par manque d’eau. « Nous avons un manque criard d’eau dans cette école. On est obligé, avec ce grand effectif, d’aller chez les voisins pour trouver de l’eau. Vous avez constaté les latrines, elles sont complètement foutues par manque d’eau », a rajouté la directrice adjointe de l’école.

En outre, le manque de table banc est un sérieux problème pour les dirigeants de l’école. L’établissement ne possède que 360 bancs pour les 24 classes, soit 15 par salle. Ce qui donne des effectifs pléthoriques allant de 50 à 80 élèves par salle. « En ce qui concerne les équipements, nous avons un besoin important en tables-bancs et en matériels bureautiques. Les classes de CP (Cours Préparatoires) et des CE (Cours élémentaires) peuvent avoir jusqu’à 80 enfants. Les CM (Cours Moyens) reçoivent au minimum 50 élèves par salle. Et les 360 bancs qui existent ne sont pas tous en bon état. Donc, il est urgent qu’on ait ici des tables-bancs suffisants pour accueillir les enfant », a déclaré madame Djénabou Diakoun Diallo.

Enfin, la directrice adjointe de l’école primaire de Simbaya 2 appelle les autorités à réagir face à l’urgence pour une meilleure rentrée scolaire. Elle demande également aux bonnes volontés et aux anciens élèves de l’école de leur venir en aide.

Il faut signaler que cette école est la plus grande école primaire publique de la commune de Ratoma en termes d’effectifs.

Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél. : 621 607 907

Facebook Comments