Télimélé1Le gouvernement guinéen vient de transmettre à la presse ses statistiques sur la fièvre hémorragique à virus Ebola à la date de ce lundi 18 août 2014. Il y aurait donc, selon ces informations du gouvernement, un total cumulé de 836 contacts à suivre, 26 cas confirmés malades d’Ebola et 27 suspects avec 1 décès (à Guékédou). In extenso, Guineematin.com vous propose ces données gouvernementaux communiquées par le bureau de presse de la présidence de a République :

Situation épidémiologique de la fièvre EBOLA en Guinée à la date du 18 août 2014
PREFECTURES HOSPITALISES  Total Contacts à suivre  Décédé
Cas confirmés Cas suspects
 1 Guéckédou 20 dont N’Zérékoré (5); Yomou (03); Guéckédou (03) et Macenta (09). 12 dont: Dabola (02)et Macenta (10) 32 234 1
 2 Macenta 13 13 202
 3 Conakry 6 dont Pita (02), Gueckédou (1) et Conakry (03) 2 8 166
 4 Pita 0 0 0 76
 5 Siguiri 0 0 0 9
 6 Kouroussa 0 0 0 18
 7 Dubréka 0 0 0 40
8 Faranah 0 0 0 13
9 Dabola 0 0 0 5
10 N’Zérékoré 0 0 0 38
11 Yomou 0 0 0 35
TOTAL 26 27 53 836 1

Actions en cours

  1. Investigation autour d’une décédée au camp Samory le 08 août 2014 et enterrée à la cimenterie.
  2. Recensement des contacts et cas suspects dans le quartier Patrice et dans la sous Préfecture de Fassankonie de Macenta.
  3. Poursuite  du suivi des contacts dans les Préfectures suivant tableau.
  4. Installation des agents de contrôle sanitaires aux points d’entrée ;
  5. Approvisionnement des points d’entrée en intrants (matériels de protection, équipements  d’examen médical, supports de communication etc….)
  6. Mission de supervision le long des frontières Guinée, Libéria et Sierra Léone.
  7. Formation des équipes de prise en charge et centre de transit et équipe des points d’entrée ;
  8. Approvisionnement de toutes les Préfectures en Matériels de Protection et autres consommables.

CONSTATS

  • Nombre de Préfectures disposant de centre de traitement avec malades hospitalisés: 02 (Guéckédou et Conakry) :
  • Nombre de préfecture notifiant des cas à ce jour (06) : Pita ; Conakry, Macenta, Guéckédou, Yomou et N’zérékoré.
  • Evolution stable à : Conakry, Guéckédou, Pita, Nzérékoré, Yomou.
  • Recrudescence du Nombre de cas à Macenta .
  • Aucun foyer de réticence à ce jour 18 août 2014.

Le Bureau de presse de la Présidence de la République

Commentaires