Guineematin.comDes pluies diluviennes qui se sont abattues le 14 septembre dernier à la Commune Rurale de Tangaly (préfecture de Tougué) ont  entrainé pas moins de 190 cases écroulées, 7 ovins, 8 caprins et 7 bœufs emportés. A cela s’ajoutent 4 machines à coudre, 11 lits cassés, près de 14 tonnes de denrées alimentaires et un champ de pomme de terre entièrement dévasté, appris Guineematin.com

Dix secteurs relevant des districts de Korsé et de Tangaly centre ont été dévastés par les inondations de la rivière Kiomma. Les 84 ménages victimes, qui abritent 656 personnes dont 358 femmes, sont aujourd’hui sans logement ni nourriture et passent la nuit à la belle étoile.

Une détresse totale se lit sur les visages des sinistrés, impuissants devant l’ampleur de la catastrophe.

Joint au téléphone, le maire de la commune rurale de Tangaly, M. Abdoulaye Baldé n’avait pas de bonnes nouvelles : « C’est la détresse totale dans ces villages. Il n’y a plus d’espoir et c’est la famine qui s’annonce. Avec les plaines qui ont été inondées, on ne peut plus parler de récolte. Ce qu’il y avait dans les greniers des cases ont été emportés par les eaux. Il n’y a absolument plus rien ! », dit le maire.

S’adressant aux bonnes volontés, Abdoulaye Baldé plaide : « Nous lançons un appel à toutes les ONG, le gouvernement, les ressortissants et les bonnes volontés pour voler au secours de ces citoyens qui sont vraiment désespérés… »

Bref, si rien  n’est fait de toute urgence, ces populations risquent fort de se retrouver dans une misère totale.

Ces inondations interviennent quelques jours après celles enregistrées dans la sous préfecture de Fatako, préfecture de Tougué. Là également, 67 cases avaient été emportées.

Facebook Comments