Ebola en Guinée, contrôle, défaillance, aéroport, frontière, Selon des informations confiées à Guineematin.com par des habitants de Kountia, CBA, plusieurs morts communautaires ont été enregistrés dans ce quartier depuis le weekend passé, après des décès communautaires liés à Ebola depuis le 24 novembre.

« Depuis vendredi, il y a beaucoup de morts et de malades dans le quartier. La croix rouge passe chaque fois ici, mais on ne nous donne rien. Ils sont venus hier prendre mon mari pour dire qu’il doit faire des examens à Donka. Ce matin, il m’a appelé. Il m’a dit qu’il est à Donka, mais nous n’avons rien à manger ici… », a notamment dit au téléphone de Guineematin.com Mme Barry, une des habitants de CBA.

Selon notre informatrice, qui vit avec une dizaine d’enfants et deux adultes, les habitants de CBA ne sont pas mis en quarantaine, mais tout le monde les évite dans le quartier. C’est pourquoi, gênés par cette stigmatisation et voyant tout le monde se cacher d’eux, ils sont chacun dans sa maison…

Malheureusement, composés en majorité de famille à revenu modeste, ils ne peuvent tenir longtemps sans soutien et manque même d’eau, puisqu’ayant du mal à entrer dans les domiciles qui en ont, mais qui ont peur de voir une personne contact chez eux…

Par ailleurs, certains de ces contacts qui ont du mal à tenir dans ce quartier affecté plient bagages et partent dans leurs préfectures et villages à l’intérieur du pays, augmentant ainsi le risque de propagation et de dispersion de la maladie…

Selon nos informations, jusqu’à ce mercredi, aucune action n’est encore menée par le gouvernement, la coordination ou un quelconque partenaire pour secourir ces habitants.

Nouhou Baldé

Facebook Comments